Toulouse: La Case de santé toujours pas sauvée

SANTE Cette maison de soins atypique, située à Arnaud-Bernard, lutte toujours pour sa survie...

Helene Menal

— 

La Case de Santé dans le quartier Arnaud-Bernard

La Case de Santé dans le quartier Arnaud-Bernard — St-Ferreol

La deadline de la Toussaint s'approche et la Case de santé n'a toujours pas trouvé de planche de salut. Il y a un mois, ce centre de soins atypique fréquenté par 1.300 usagers au cœur du quartier Arnaud-Bernard, lançait un appel aux dons et aux partenaires institutionnels pour faire face à un déficit financier devenu chronique pour cette association qui emploie douze salariés.

12.000 euros de dons

«Nous avons récolté 12.000 euros de dons, mais cela ne nous permet pas de poursuivre l'activité au-delà de la date du 1er novembre. Selon un principe de saine gestion, nous nous refusons à engager des dépenses supplémentaires», indique Fabien Maguin, le coordinateur.

La générosité des Toulousains et le succès d'estime rencontré par la formule ne suffisent pas. Ce qu'il faudrait, «c'est un plan financier pérenne». Pour cela, la Case de santé demande depuis deux mois à l'Agence régionale de Santé (ARS) d'organiser une table ronde avec les différents partenaires.

Une table ronde

Et l'ARS a enfin communiqué, vendredi dernier, une date de rencontre. «Ce sera le 30 octobre, alors que la date butoir est fixée eu 1er novembre. C'est un peu court pour organiser le suivi de 1.300 patients en cas de fermeture», relève Fabien Maguin qui veut rester «combatif».

L'ARS indique de son côté que cette rencontre servira «à organiser notamment une table ronde avec l'ensemble des partenaires financiers nécessaires». Surtout, elle précise que «la Case de santé répond à un besoin de l'agglomération toulousaine». De quoi croire encore en un passage par la case «nouveau départ».

Mots-clés :