Toulouse : Les élus demandent des magistrats spécialisés dans la criminalité organisée

Sécurité Le maire et une députée de Toulouse réclament la création d’un Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs), histoire de ne plus dépendre de Marseille ou Bordeaux en matière de grande délinquance…  

Helene Menal

— 

Selon le maire, il y aurait de la place au Palais de Justice pour accueillir la nouvelle juridiction.

Selon le maire, il y aurait de la place au Palais de Justice pour accueillir la nouvelle juridiction. — Eric Cabanis afp.com

Ils ont fait un tir groupé. Jean-Luc Moudenc (UMP), le maire de Toulouse, et Laurence Arribagé (UMP), députée de la Ville rose, ont écrit tous les deux mardi à Christiane Taubira, la ministre de la Justice, pour lui demander la création d’une Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs). Ces structures regroupent des magistrats du parquet et de l’instruction, notamment spécialisés dans la criminalité organisée et la délinquance financière. Il en existe huit en France (à Paris, Lyon, Marseille, Lille, Rennes, Bordeaux, Nancy et Fort-de-France).

Réduire les frais et les délais

Et pour l’heure, les affaires survenant à Toulouse relèvent des Jirs de Bordeaux ou même de Marseille. «Les cours d’appel d’Aix-en-Provence et de Bordeaux sont engorgées, souligne le maire de Toulouse, (…)  et ces dossiers nécessitent des investigations complexes ou impliquant plusieurs personnes. Or, les services d’enquête ne sont plus en mesure de faire face aux sollicitations dont ils sont l’objet». «En tout état de cause, cette situation administrative est préjudiciable à la fois aux justiciables, qui doivent parcourir plusieurs centaines de kilomètres, et à la bonne administration de la justice», renchérit Laurence Arribagé qui saisit la Garde des Sceaux via une très officielle «question écrite».

Les deux élus toulousains ont aussi des arguments concrets à faire valoir: des frais d’escorte réduits et des délais abrégés. Ils estiment en outre que la Ville rose a la capacité de loger une éventuelle Jirs dans son Palais de justice flambant neuf, et que les moyens humains (magistrats et avocats) y sont suffisants et compétents dans le ressort de la Cour d’appel.

Contexte tendu

Cette double sollicitation arrive après un été sanglant à Toulouse. A la mi-août, deux hommes liés au quartier des Izards ont été abattus coup sur coup dans ce qui ressemble fort à des règlements de compte entre bandes rivales sur fond de trafic de stupéfiants.

Mots-clés :