Ultime tour de piste pour le maire de la nuit

Société Les noctambules sont appelés aux urnes samedi soir

Hélène Ménal

— 

Leur destin se joue samedi.

Leur destin se joue samedi. — A. Gelebart/20 Minutes/Archives

Il n'en reste que deux. Deux programmes à départager pour savoir qui deviendra le premier Toulousain à enfiler l'écharpe de maire de la nuit. Un titre symbolique mais qui doit permettre de porter la voix des noctambules auprès des pouvoirs publics. Lors du premier tour, qui a eu lieu sur Facebook, 2 479 électeurs ont départagé six candidats. Jacques Héliot (Jaaack pour les intimes), un étudiant de 25 ans, est sorti en tête avec 728 «like». Judie Freud, étudiante elle aussi, a obtenu 579 clics. Enfin, Christophe Vidal, 47 ans, éditeur d'un magazine sur la vie nocturne toulousaine, s'est qualifié pour la finale avec 471 suffrages.

Fusion et programmes


Mais, preuve que même les noctambules n'échappent pas aux réflexes politiques, les deux étudiants ont annoncé la fusion de leurs listes mardi. Judie et Jaack résument en trois mots leur programme : «Venir, profiter, repartir». Un projet assez concret qui propose notamment des tarifs étudiants négociés avec les taxis ou de mettre à disposition des filles l'application «Touche pas à mon string», un genre de «coyote» pour les accostages d'importuns.

Le programme de Christophe Vidal est plus mâture. Il veut «porter la parole de tous les nuitards, les jouisseurs comme les travailleurs» et organiser des «états généraux de la nuit». Il pense que les électeurs d'un soir auront un profil différent de celui des facebookers. Cafés, cinéma, boîtes, pour l'instant 25 lieux* très différents sont sur la liste des bureaux de vote.

■ Pratique

Samedi, les professions de foi des candidats seront disponibles dans les lieux -bureaux de vote. Elles auront un papillon détachable qui servira de bulletin. Une astuce anti-fraude a été imaginée.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.