Plus de 60 000 tonnes de pesticides sont utilisés par an en France.
Plus de 60 000 tonnes de pesticides sont utilisés par an en France. - F. Scheiber/20 Minutes

Béatrice Colin

L'exposition aux pesticides a une incidence sur la santé, notamment sur le développement de la maladie de Parkinson, selon un rapport rendu public le 13 juin par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale. Ces produits, utilisés en agriculture, finissent dans les rivières et nappes souterraines de la région comme le démontre la dernière étude publiée par l'Agence de l'eau Adour-Garonne. Depuis 2006, elle mène un suivi régulier de la pollution des cours d'eau. Dans 95 % des stations de rivière, des molécules de produits phytosanitaires ont été repérées en 2012.

Mesures dans l'air ambiant


«Pour l'azote ou le phosphore, nous observons une baisse régulière. C'est l'un des effets de la réglementation sur l'obligation de traitement. Pour les pesticides, ce n'est pas le cas, il y a des changements de molécules, mais ils sont toujours présents», relève Jean-Pierre Rebillard, responsable du suivi des milieux aquatiques à l'agence. Présents dans les cours d'eau, on les retrouve aussi dans l'air. L'observatoire régional de la qualité de l'air (Oramip) présente ainsi ce mercredi les résultats d'une étude menée dans le Lot, à Douelle, au cœur du bassin viticole. Dix des trente molécules recherchées ont été retrouvées, notamment des fongicides, «sans que l'on sache l'effet que cela peut avoir sur la santé. Nous avons aussi remarqué que la présence de pesticides ne coïncidait pas toujours avec les périodes de traitements agricoles. Ils peuvent etre dus aux pratiques des particuliers», relève Dominique Tilak, sa directrice.

■ Réglementation

Si la présence des produits phytosanitaires est suivie dans les cours d'eau, ce n'est pas le cas dans l'air ambiant. Aucune réglementation, ni programme d'études, n'existent sur le sujet.