L'économie peut atteindre 200 €.
L'économie peut atteindre 200 €.

Béatrice colin

Purger ses radiateurs, les dépoussiérer ou baisser d'1 °C la température des pièces. Autant de petits gestes qui peuvent aider à réduire la facture d'énergie. C'est en tout cas les conseils donnés par la communauté d'agglomération du Sicoval aux 100 ménages de son territoire qui participent depuis samedi au défi « Familles à énergie positive », lancé en France en 2008.

Le Grand Toulouse l'an prochain
« L'objectif est de réduire leur consommation énergétique de 8 % d'ici à la fin avril. Pour nous c'est un moyen de sensibiliser le grand public, sans qu'il y ait de travaux à réaliser. En cette période de crise, faire des économies est un argument », relève Arnaud Lafon, président de la commission Environnement au Sicoval. Ce n'est pas ce qui a convaincu Bérengère Legouet de se lancer dans cette aventure. Cette mère de famille de Castanet veut « apporter son petit grain de sable » à la réduction de 20 % des émissions de gaz à effet de serre visée par le Sicoval à l'horizon 2020. « Il y a aussi un côté convivial car les familles sont réunies en équipes. La nôtre a commencé à regarder où elle pouvait économiser. Moi j'ai changé deux ampoules qui n'étaient pas à économie d'énergie », explique-t-elle. L'an prochain, 200 familles du Grand Toulouse pourront aussi relever le défi. « En moyenne, ceux qui y ont déjà participé ont réalisé 12 % d'économie ce qui représente 200 €. C'est la première récompense », assure Régine Lange, élue à la communauté urbaine. W

vue du ciel

Vous avez l'impression de chauffer les petits oiseaux ? Au printemps, les habitants du Sicoval sauront si leur habitation est une passoire énergétique. La communauté d'agglomération va mener cet hiver une campagne de thermographie aérienne, grâce à une caméra à infrarouge.