Les « greeters » sortent des sentiers battus

0 contributions
Publié le 24 octobre 2012.

innovation Pour attirer les jeunes visiteurs, la ville se lance dans le tourisme participatif

Il n'y a pas que la basilique Saint-Sernin et les incomparables chemins de halage du Canal du Midi. Quand on vient à Toulouse, on peut aussi se faire une expo de tags à ciel ouvert, un ride de skate et lézarder le temps d'une sieste électronique. Bref, se payer une visite underground pas vraiment référencée dans les guides touristiques. Pour populariser cette « effervescence culturelle », et surtout attirer les jeunes visiteurs de 18-35 ans qui manquent cruellement à ses statistiques, l'Office de tourisme se lance dans une expérience « alternative et participative ». Il rejoint le mouvement des « greeters », ces habitants bénévoles prêts à montrer leur ville à des étrangers comme ils le feraient avec des amis. Des boussoles pour prendre les chemins de traverses aux antipodes des guides professionnels déjà en place.

Un portail Internet
« Un “greeter” peut être pâtissier ou étudiant, il fait découvrir la ville à travers son regard et c'est un service non-marchand », résume Justin Dutilh, chargé de mission sur le sujet. L'heure est au recrutement de ces nouveaux ambassadeurs (lire encadré) pour qu'ils soient opérationnels au printemps. L'Office de Tourisme gérera le portail Internet de l'opération et mettra les volontaires en relation avec leurs hôtes en fonction de leurs centres d'intérêts communs. L'hébergement n'est pas compris dans la formule. « Et il ne s'agit pas d'une agence de rencontres », prévient, par

précaution, Sonia Ruiz, l'adjointe au Tourisme.

Hélène Ménal
recrutement

Pour être « greeter », mieux vaut s'intéresser à la culture alternative. Le bénévole, qui guidera des « microgroupes de 1 à 6 personnes », doit être disponible au minimum une demi-journée par mois. La maîtrise d'une langue étrangère est appréciée. Rens. sur www.toulouse-tourisme.com

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr