Un feu rouge pour les projets

transports Plusieurs lignes sont menacées

Hélène ménal

— 

Parmi les projets menacés, le prolongement du tram vers le Parc des expos.

Parmi les projets menacés, le prolongement du tram vers le Parc des expos. — F. Scheiber/20 minutes

Le prolongement du tram vers le Parc des expos de Beauzelle, les lignes de bus en site propre vers Tournefeuille et Muret, ou encore le fameux téléphérique entre Paul-Sabatier et le Cancéropôle, et peut-être même la ligne de tram le long du Canal. Voilà la liste des projets de transport en commun fragilisés par un nouveau coup de théâtre. Les commissaires enquêteurs viennent en effet de rendre leur avis sur le projet de révision du Plan de déplacements urbain (PDU) de l'agglomération toulousaine. Il est « défavorable ».

Contentieux à l'horizon
Les commissaires ont estimé que cette « feuille de route » censée définir les grands investissements de la décennie n'était pas en capacité de réduire la circulation automobile et donc la pollution. Le rapport de 110 pages évoque notamment « l'absence d'études alternatives » pour valider les choix des élus de Tisséo-SMTC*. Son président, Pierre Cohen, conteste évidemment cette analyse. « Ce document est crédible, il a la légitimité du suffrage universel et nous sommes en capacité de le financer », dit-il, en se laissant le temps d'affiner ses arguments. Le maire de Toulouse a de toute façon décidé de faire voter le PDU le 17 octobre. Autrement dit de poursuivre les projets en passant outre cet avis défavorable. Le danger toutefois est que soit des riverains opposés à certains projets, soit des adversaires politiques demandent l'annulation du PDU devant le tribunal administratif. Le rapport des commissaires leur servirait alors de munitions lors de procédures qui pourraient retarder les chantiers. Le cas s'est déjà produit pour le tram Garonne dont le chantier a dû être suspendu durant plusieurs mois avant que Tisséo n'obtienne gain de cause devant le Conseil d'Etat.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.