Les candidats de la 15ème saison de «Koh-Lanta»
Les candidats de la 15ème saison de «Koh-Lanta» - BUREAU 233 / ALP / TF1

JOUR J. Après de longs et douloureux mois d’absence, le bout du tunnel est enfin proche : Koh-Lanta reprend ce soir, à 20 h 55 sur TF1. Une 15e saison tournée sur les terres originelles en Thaïlande, et qui selon les dires de notre cher Denis Brogniart, regorgera de surprises. Alors si vous hésitez encore entre un dîner en amoureux, un apéro entre amis ou un repas en famille, n’y songez plus, voici huit très bonnes raisons de zapper sur le premier épisode de cette nouvelle saison de Koh-Lanta.

>> A lire aussi : Denis Brogniart promet une saison « sous le signe de la surprise »

1. Retour aux sources

Il y a 15 ans, la France découvrait Koh-Lanta. La première émission de survie où plaisir rime avec famine, moustiques tropicaux et couteaux dans le dos. Fort Boyard, mais en version trash. Cette année, le programme fait un retour aux sources en posant ses flambeaux et ses sacs de riz en Thaïlande, là où a été tournée la toute première saison de Koh-Lanta. Décors à couper le souffle, un Denis Brogniart rempli de nostalgie, le voyage vaut le détour.

2. Les chouchous ?

Les années passent et les castings deviennent de plus en plus redoutables. Sportifs de haut niveau, spécialistes de la survie et fins stratèges, la préparation à Koh-Lanta est en passe de devenir un cursus universitaire à part entière. Mais au-delà des compétences, l’aspect humain nous intéresse tout autant (si si), et une fois encore, certains vont nous émouvoir, et d’autres nous irriter. Dans la team des « sympas », lors du visionnage du premier épisode, 20 Minutes a repéré quelques profils très prometteurs : Julien, un menuisier de 29 ans, drôle et a priori pas prise de tête ; Steve, un entrepreneur en textile de 33 ans, expert en plantes tropicales, et formidable interprète de Pas là de Vianney ; Wendy, une boxeuse de 26 ans qui ne se laisse pas marcher sur les pieds ; ou encore Cécilia, danseuse de 28 ans, discrète, mais il faut se méfier de l’eau qui dort…

Julien, menuisier de 29 ans et candidat de « Koh-Lanta Thaïlande » - BUREAU 233/ALP/TF1

3. Les têtes à claques ?

Autre raison, et non la moindre, de regarder le jeu d’aventure. Car soyons honnêtes, Koh-Lanta n’est pas un monde de bisounours et le clash fait partie intégrante du jeu. Pour notre plus grand plaisir. Parmi ceux qui peuvent potentiellement agacer cette année, deux personnages se dégagent du lot : Romain, 28 ans, beau gosse, sportif, esprit de leader, grande confiance en lui, et « Lolo », maître-nageur de 45 ans, hyperactive, hyper volontaire, toujours à donf, peut-être un peu trop.

Lolo, candidate à « Koh Lanta Thaïlande » - BUREAU 233/ALP/TF1

 

>> A lire aussi : Découvrez Romain et Pascal, les Azuréens de la prochaine saison

4. Parce qu’il fait un temps tout pourri

Après une semaine de tempête, de temps gris et de pluie, rien de mieux qu’un petit Koh-Lanta pour bien commencer le week-end. Un canap, une noix de coco, un plaid en moumoute, voire même un chat, soirée réussie garantie.

5. Un nouveau lieu mystère : « l’île aux colliers »

En plus des deux camps traditionnels, un 3e lieu va venir pimenter l’aventure : l’île aux colliers. Chaque semaine, deux aventuriers s’y retrouveront en tête à tête, essaieront de dénicher les fameux colliers d’immunité, mais pourront aussi – et surtout — casser du sucre sur le dos de leurs camarades jusqu’à en perdre la raison.

>> A voir : Le diaporama des candidats de Koh Lanta

6. Des nouvelles épreuves tirées par les cheveux

Hormis un puzzle géant flottant en pleine mer, que va nous inventer notre Denis comme nouvelles épreuves cette année ? Une partie d’échec les yeux bandés, les deux mains derrière le dos et une poule sur la tête ? Une partie de Monopoly en haut d’un cocotier ?

7. Les stratégies de psychopathe

Même si on clame haut et fort le contraire, les stratégies dans Koh-Lanta, c’est le kiffe. Voir Machin sympathiser avec Bidule, pour finalement s’allier avec Truc et se retourner contre Bidule, ça un petit côté réjouissant. Les fans de Game of Thrones apprécieront.

8. Plaisir coupable

Oui, c’est mal de se réjouir du malheur des autres, de se goinfrer de chips quand certains peinent à faire cuire du riz, de jubiler devant la dégustation de vers, de se moquer des chiens de Chantal et de la cabane secrète de Marc… Mais ça fait tellement de bien.

Mots-clés :