Le Père Fouras dans la vigie de Fort Boyard. 
Le Père Fouras dans la vigie de Fort Boyard.  - STEVENS FREDERIC/SIPA

Propos recueillis par Annabelle Laurent

Le Père Fouras est sur Twitter. Et Sur Facebook. Cet été, c’est lui qui assurera la communication digitale de Fort Boyard, en partageant sa spécialité: les énigmes, mais aussi les coulisses du Fort. Les samedi soir, lors des diffusions, il live-tweetera même l’émission. Il nous a accordé un moment.

Alors comme ça, vous connaissez Twitter?

C’est Blanche la Juge qui m’a mis au courant de tout ça. Avec Lady Boo et Luciole. Toutes les trois ont apporté un coup de jeune au Fort. Bon, j’ai dû me faire un glossaire pour pouvoir me rappeler de tous ces mots: tweet, twitter, like, liker, livetweet…  Mais maintenant c’est décidé, je me mets aux réseaux sociaux. Même si je suis isolé sur le Fort, il faut savoir vivre avec son temps…

Vous avez le wifi dans l’antre?

Je me le suis fait installer dans la Vigie. C’est mon bureau de community manager du Fort.

Vous êtes né en 1815. Vous avez même participé à la construction du Fort… Vous n’avez pas envie de prendre votre retraite?  

Rendez-vous dans trente ans et on verra qui est à la retraite!  Mais c’est vrai que je devrais peut-être chercher un successeur pour la suite.

Comment trouvez-vous toutes ces énigmes?

J’en traduis beaucoup en me servant de mes connaissances en grec et latin, mais ça vient de toutes les cultures… De l’inuit parfois! Et puis vous savez j’ai beaucoup de temps… Je reçois les gens l’été, du coup j’ai toute l’année pour me préparer. L’hiver est long sur le Fort quand on a que la Boule et les Maîtres des Ténèbres comme compagnie.

Votre principal complice dans le Fort?

Olivier Minne. C’est le seul qui puisse parler!

L’équipe qui vous a bluffé depuis que vous accueillez du monde à Fort Boyard?

Les Yamakasi, qui sont arrivés en sautant partout sur le Fort.

Vous avez une énigme à lancer aux internautes de 20 Minutes?

Il y en a une que j’adore mais elle est peut être trop connue. «Il commence la nuit. Il finit le matin, on le trouve deux fois dans l’année. Qui est-il?»

>> Répondez à l’énigme du Père Fouras dans les commentaires ci-dessous.