France 2 arrête l'émission de Julien Courbet

69 contributions
Publié le 5 février 2009.

TELEVISION - «Service Maximum» n'a pas réalisé les scores d'audience escomptés par la chaîne...

Cinq mois et puis s’en va. Lancée en septembre à 19h sur France 2, l'émission de Julien Courbet «Service maximum» s’arrêtera vendredi en raison de taux d'audiences «décevants», a indiqué la chaîne jeudi.


 
Cette émission quotidienne sur la consommation était produite et présentée par Julien Courbet. Elle a réalisé depuis septembre une audience moyenne de 11,1%. Sur la seule dernière semaine de janvier, l'audience a reculé à 8,6%, selon les chiffres Médiamétrie communiqués par France 2. «Il y a eu un décrochage en janvier», a précisé la chaîne. Décrochage fatal pour l’émission qui ne survivra donc pas aux vacances de février.


 
Enjeu publicitaire
 
La tranche de 19h est capitale pour les recettes publicitaires de la chaîne qui, depuis le 5 janvier, ne peut plus diffuser de spots après 20h. Pendant les vacances scolaires de février, le jeu de Nagui «N'oubliez pas les paroles» sera diffusé comme prévu, indique-t-on à France 2. Mais «rien n'est décidé pour après les vacances».
 
Interrogé sur RTL jeudi matin, Julien Courbet a déclaré qu'il allait «continuer avec France 2», sans plus de précisions. «Ils m'ont soutenu d'une manière exceptionnelle (...) il n'y a aucune raison que ça s'arrête, j'ai maintenant une revanche à prendre», a-t-il AFFIRMÉ. Selon «Le Parisien/Aujourd'hui en France», l’animateur pourrait revenir à 19h avec  «Big Boss», un jeu produit par Nagui, mettant en scène deux équipes.
 
Echec
 
C’est donc un échec cuisant pour l’animateur qui avait déclaré, fin août, «vouloir s’inscrire dans la durée sur France 2». Julien Courbet estime que l'échec de son émission tient à sa thématique. «Quand les gens rentrent le soir, ils sortent d'une journée chargée, il fait nuit, ils ne sont pas contents que la nuit arrive, ils ne veulent surtout pas quelqu'un qui les replonge dans tout ce qu'ils veulent oublier», a-t-il déclaré sur RTL.
 
Avant d’œuvrer sur France 2, l’animateur faisait partie de TF1. Selon la presse, ce transfert avait suscité à l'époque des froncements de sourcils à l'Elysée.


Avec agence
Mots-clés
Newsletter
POP

En fin de journée, faites
le tour de l'actu POP : culture, people, médias

publicité
publicité
publicité
Top 5 des vidéos partagées
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr