« Maisons à vendre » : Stéphane Plaza « escroqué » selon les téléspectateurs, la production dément

M6 Selon des téléspectateurs, l’une des familles aidées par Stéphane Plaza n’était pas encline à vendre leur bien mais à profiter des rénovations…

A.I.

— 

Stéphane Plaza, animateur sur M6 et agent immobilier.

Stéphane Plaza, animateur sur M6 et agent immobilier. — J. KNAUB / M6

Dans le dernier numéro de Maisons à vendre, Stéphane Plaza et la décoratrice Sophie Ferjani ont aidé Sofiane et Sonia, frères et sœurs, à vendre la maison de leur père parti en Tunisie. Les deux participants ont été rapidement suspectés d’avoir menti à la production afin de tirer avantage de leur participation à l’émission, notamment de la fameuse partie rénovation.

Les quelque 2,2 millions de téléspectateurs qui ont suivi le programme diffusé ce 27 décembre ont, en effet, pour la plupart dénoncé le caractère douteux de cette participation. D’autant que Stéphane Plaza avait déclaré que le bien de Sofiane et Sonia ne pouvait être vendu qu’entre 280.000 euros et 310.000 euros maximum et que le duo a annoncé avoir mis le bien en vente à… 400.000 euros.

Le duo qualifié d’escrocs

Ceci sans oublier qu’avant l’arrivée du présentateur et de l’agent immobilier, la maison n’avait pas encore été mise en vente [le bien doit l’être dès que le propriétaire sait qu’il participe à l’émission].

Forts de ces indices, certains téléspectateurs ont, sur les réseaux sociaux, évoqué une « escroquerie », quand d’autres se sont dit persuadés que la somme avait été grossie par les prétendus vendeurs de façon à garder leur maison.

La production défend les participants

De son côté, Studio 89, qui produit Maisons à vendre, a expliqué à Télé Loisirs que Sofiane et Sonia n’étaient pas malhonnêtes. La maison devait bel et bien être vendue, mais le père de famille, toujours propriétaire du bien, s’était fixé un seuil incohérent : « Stéphane Plaza n’a pas du tout été arnaqué. Ils ne sont pas mal intentionnés. Leur enjeu est réel. Les parents sont vraiment partis en Tunisie et veulent vraiment vendre ! Il n’y a aucun doute là-dessus. »

La directrice de la production se défend, elle aussi, de son choix au casting : « J’ai choisi cette famille comme durant les autres castings faits habituellement. Leur enjeu était super : cette fratrie avait besoin de notre aide pour vendre cette maison. Le papa s’était mis en tête que sa maison valait 400.000 euros Il était peut-être un peu plus arc-bouté que la moyenne… »