Crise à France Télévisions: la motion de défiance contre Ernotte mise au vote le 12 décembre

MALAISE Les rédactions de France Télévisions ont prévu de mettre au vote le 12 décembre une motion de défiance contre la présidente du groupe…

20 Minutes avec AFP

— 

Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions

Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions — SCARELLA Gilles - FTV

La fin d'un feuilleton ? Les rédactions de France Télévisions ont prévu de se réunir lundi prochain en assemblée générale et de mettre au vote le lendemain, mardi 12 décembre, une motion de défiance à l'encontre de la présidente du groupe Delphine Ernotte, a indiqué lundi la SDJ de France 2.

«Le malaise reste très important dans la rédaction»

«Le malaise reste très important dans la rédaction, où les décisions de la présidente concernant l'information nationale sont inaudibles», déplore la société des journalistes de France 2.

Les journalistes s'inquiètent d'un vaste plan d'économies qui doit se traduire par la suppression l'an prochain de 180 postes à la faveur de départs à la retraite, dont 30 pour l'information.

Les magazines d'information emblématiques de France 2 Envoyé spécial et Complément d'enquête perdront eux 3 ETP (équivalent temps plein) soit 6 postes sur 42, «environ 15% de l'effectif», a souligné la SDJ.

La SDJ s'inquiète aussi de nouvelles coupes budgétaires dans les émissions 13H15 le samedi et 19H le dimanche, dévoilées par le Journal du dimanche parmi les grandes lignes du plan d'économies préparé par la direction du groupe public.

La semaine dernière, les journalistes étaient montés au créneau pour protester contre la perspective d'une réduction de la fréquence de diffusion des magazines d'information Envoyé spécial et Complément d'enquête sur France 2, une piste finalement abandonnée par la direction.

«Le manque d'effectifs touche toutes les rédactions nationales»

La SDJ de France 2 a tout de même adressé vendredi un courrier à la direction de l'information «pour dénoncer sa gestion brutale et ses revirements du début de semaine dernière».

Les autres rédactions du groupe (France 3, franceinfo) sont appelées à s'associer à l'AG et au vote la semaine prochaine. La SDJ de la jeune chaîne d'info franceinfo appelle ainsi ses journalistes au vote de la motion de défiance.

«Le manque d'effectifs touche toutes les rédactions nationales. Les annonces concernant les magazines ont catalysé la colère, qui touche maintenant l'ensemble des rédactions», affirme la SDJ de France 2.

Selon le JDD, l'effort sur l'information qui passe aussi par la réduction des frais de reportage et du nombre de pigistes, représenterait 5 millions d'euros, soit une baisse de 2% du budget de l'information du groupe qui est de 250 millions d'euros. Delphine Ernotte devrait présenter ce plan d'économies au conseil d'administration le 21 décembre.