«The Voice»: Une nouvelle épreuve, «l'audition finale», attend les candidats

TELEVISION Pour sa septième saison, dont la diffusion est prévue en début d’année prochaine, le télécrochet de TF1 prévoit plusieurs aménagements, dont une nouvelle épreuve redoutable…

Fabien Randanne

— 

Nikos Aliagas sur le plateau de la saison 6 de

Nikos Aliagas sur le plateau de la saison 6 de — Lionel Guericolas / Shine / TF1 / Bureau233

The Voice, c’est reparti ! Le tournage des premières auditions de la saison 7 a démarré ce lundi, à La Plaine Saint-Denis. Un baptême du feu pour Pascal Obispo, qui a pris place dans son fauteuil rouge de coach aux côtés des vieux de la vieille Mika, Zazie et Florent Pagny.

Cette nouvelle tête n’est pas le seul changement qui attend les téléspectateurs puisque le télécrochet de TF1 rafraîchit sa recette. « Après les auditions à l’aveugle, les candidats n’iront pas directement à l’étape des battles. Ils participeront à l’audition finale », prévient Matthieu Grelier, le directeur des programmes d’ITV Studios France qui produit l’émission.

Concrètement, chaque talent proposera deux chansons à son coach, qui choisira celle avec laquelle leur protégé défendra ses chances. « Ils devront surprendre les coachs, chercher un morceau qui leur permettra de se différencier et d’approfondir leur univers », poursuit Matthieu Grelier en assurant que Zazie, Mika, Pagny et Obispo « ont trouvé top » cette épreuve déjà testée dans la version australienne.

Les « battles » remaniées

A l’issue des auditions à l’aveugle, chaque coach sera à la tête d’une équipe de 18 candidats - contre 16 ou 17 au cours des éditions précédentes. Lors de l’audition finale, ils ne pourront permettre qu’à six de leurs talents de poursuivre l’aventure. Ils auront cependant l’opportunité de « voler » (autrement dit « repêcher ») deux participants éconduits par les autres coachs. Si vous n’êtes pas trop mauvais en calcul mental, vous compterez sans peine que cela porte à huit le nombre de candidats de chaque team rescapés pour l’étape suivante, celle des « battles ».

Sauf que ces « battles », s’appelleront désormais des « duels ». Parce que ce seront de vrais face-à-face, sans aucun trio, contrairement aux éditions précédentes. Les coachs, qui garderont quatre candidats pour les émissions en direct, n’auront plus l’opportunité de « voler » des talents à ce niveau-là de la compétition. « Il y aura d’autres évolutions sur les duels », laisse entendre la production. Le ring symbolique sur lequel les « voix » s’affrontent va-t-il disparaître ? Réponse lors de la diffusion, en début d’année prochaine.