CNews: Pascal Praud et Eugénie Bastié prennent une leçon de journalisme

TELEVISION Le docteur en science politique Clément Viktorovitch a rappelé ce qu'était le journalisme sur le plateau de CNews, des faits, pas des raccourcis ou des approximations...

V. J.

— 

Extrait de «L'heure des pros», l'émission de Pascal Praud, sur CNews

Extrait de «L'heure des pros», l'émission de Pascal Praud, sur CNews — CNews

Une mise au point salvatrice, et largement partagée sur les réseaux sociaux. Alors que Pascal Praud et ses chroniqueurs débattaient du sujet « Un nouvel antisémitisme grandit en France » dans L’heure des pros sur CNews vendredi, l’un d’eux a décidé d’arrêter la machine médiatique et de mettre les points sur les « i ».

« Deux précisions sur tout ce qui a été dit, interpelle Clément Viktorovitch, docteur en science politique. Sur ces sujets-là, il faut faire attention à ce que l’on dit. A titre personnel, je n’ai jamais vu de déclarations de Merah disant sa sympathie pour le peuple palestinien. Alors, peut-être qu’il y en a mais je ne les ai pas vus passer, ce serait intéressant de vérifier » La journaliste au Figaro, Eugénie Bastié, réagit : « S’il s’est attaqué aux Juifs, pourquoi alors… ». « Ce n’est pas pareil ça, c’est très différent, répond Clément Viktorovitch.

>> A lire aussi : Pascal Praud agresse le chroniqueur Rost sur la question du racisme dans l'affaire Evra

« Qu’en savez-vous ? »

L’expert en rhétorique et négociation s’est ensuite penché sur l’utilisation du terme « majoritaire » dans l’émission : « Tout à l’heure a été dit que l’Union des organisations islamiques de France était une institution majoritaire parmi les musulmans de France, j’ai vérifié pendant la publicité là aussi, il n’y a rien qui permet de dire qu’elle est majoritaire, elle n’est même pas au sein du Conseil français du culte musulman. » Cette fois, c’est à l’animateur Pascal Praud de bondir : « Elle a une influence très forte dans le monde musulman. On peut quand même dire ça ! ». Bah nonj selon Clément Viktorovitch : « Qu’en savez-vous ? Je ne dis pas que c’est faux, je dis : qu’en savez-vous ? »

>> A lire aussi : Le «changement de ligne éditoriale» de CNews (alias iTélé) fait réagir

« On est journalistes autour de ce plateau »

Pascal Praud renchérit alors par un « Elle a une influence ne serait-ce que dans les médias », avant de lâcher un « Personne ne sait ça » sur son influence, réelle, quantifiable. La phrase de trop pour le docteur en science politique : Si personne ne le sait, alors ne le disons pas ! On est journalistes autour de ce plateau ! On est là pour donner des informations précises. Si on ne sait pas, on ne le dit pas. » Bien dit.

 

Mots-clés :