VIDEO. Qui est Gilbert Rozon, le magnat du rire accusé d'agressions sexuelles?

PORTRAIT Le producteur canadien qui a bâti son empire dans l’industrie du rire est visé par plusieurs accusations…

Fabien Randanne

— 

Gilbert Rozon, en juillet 2014.

Gilbert Rozon, en juillet 2014. — Ben PELOSSE / QUEBECOR / AFP

  • Le Canadien Gilbert Rozon, 62 ans, a créé le festival d’humour Juste pour rire à Montréal en 1983 et a produit de nombreux humoristes dont Laurent Ruquier et Florence Foresti.
  • La marque Juste pour rire/Just for laugh rayonne dans 150 pays.
  • Gilbert Rozon était juré dans « La France a un incroyable talent », sur M6, depuis la première saison en 2006.
  • Visé par des accusations d’agressions sexuelles et de viols, Gilbert Rozon a notamment quitté ses fonctions de président du groupe Juste pour rire.

Pour les téléspectateurs français, Gilbert Rozon est le truculent juré de La France a un incroyable talent. Avec son accent québécois et sa mauvaise foi, il officie depuis la première saison du divertissement de M6. La douzième saison aurait dû arriver à l’antenne jeudi prochain. Mais les accusations d’agressions sexuelles et de viols dont le Canadien de 62 ans fait l’objet ont conduit la chaîne à suspendre l’émission.

Le journal québécois Le Devoir et la radio 98,5 FM ont recueilli les témoignages de neuf femmes qui affirment avoir été victimes des agissements de Gilbert Rozon. Les faits évoqués, dont des viols, s’étalent des années 1980 à 2016. Radio-Canada avance de son côté qu’il est visé par une enquête de la police de Montréal pour une affaire d’agression sexuelle qui se serait produite à Paris en 1994.

Un précédent en 1998

Ces accusations font écho à l’agression sexuelle qui avait mené Gilbert Rozon devant les tribunaux en 1998. Il avait alors plaidé coupable mais avait fini par obtenir une absolution inconditionnelle. Dans le jugement rendu, cité par Le Devoir, on peut lire qu’il « avait admis avoir, sous l’effet de l’alcool, fait des gestes de nature sexuelle envers la victime en lui touchant les seins, alors que la victime ne le souhaitait pas ».

Gilbert Rozon dans les coulisses du festival Juste pour rire, à Montréal, en juillet 1991.
Gilbert Rozon dans les coulisses du festival Juste pour rire, à Montréal, en juillet 1991. - Images-Actuelle/NEWSCOM/SIPA

Ce passage au tribunal n’avait alors pas fait vaciller l’empire de Gilbert Rozon, placé sous le signe de l’humour. Le festival Juste pour rire, qu’il a créé en 1983 à Montréal, est devenu au fil des ans l’un des événements phares des pros de la vanne. Juste pour rire/Just for laugh, c’est aussi une marque qui rayonne dans 150 pays avec des centaines de spectacles et 200 heures de programmes télés – notamment des caméras cachées - produits chaque année.

« Je veux bien être soudoyé ! »

Sur son CV de producteur, Gilbert Rozon empile les noms de stars : Laurent Ruquier, Florence Foresti, Frank Dubosc, Jean -Luc Lemoine… Il avait donc une parfaite légitimité pour juger les participants de La France a un incroyable talent. En 2014, à Public qui lui parlait de son côté « érotomane » et lui demandait si des candidates avaient essayé de le soudoyer, il répondait : « Je veux bien être soudoyé ! Toute forme de corruption sera écoutée et appréciée. »

Il plaisantait, mais il n’empêche, dans l’industrie du rire, le Canadien faisait figure de magnat ultra-puissant. « Il y a des années où mes participations à Juste pour rire représentaient presque la moitié de mon année de salaire », écrivait mercredi sur Facebook l’humoriste québécois Guillaume Wagner après avoir évoqué des « histoires » qu’il a « entendues » au sujet de Gilbert Rozon. « Ça commence à sortir. Ça va continuer de sortir », poursuivait-il.

Gilbert Rozon qui se dit « ébranlé par [ces] allégations », a quitté ses fonctions de président du groupe Juste pour rire et de commissaire aux célébrations du 375e anniversaire de Montréal.