«ONPC», «Salut les Terriens», «C à vous»... Bientôt la fin de la culture du clash?

POLEMIQUE Entre les excuses d'Anne-Elizabeth Lemoine et les provocations de Thierry Ardisson, cette rentrée télé est pour le moins paradoxale....

V. J.

— 

Thierry Ardisson, Christine Angot, Eric Zemmour, les rois du clash et une espèce en voie de disparition?

Thierry Ardisson, Christine Angot, Eric Zemmour, les rois du clash et une espèce en voie de disparition? — Caroline Delmotte-Canal+ / Bernard BARBEREAU-FTV / AFP PHOTO-JOEL SAGET

Chaque dimanche matin, le même rituel à la rédaction culture de 20 Minutes : un coup d’œil sur les audiences de la veille, puis sur les clashs d’On n’est pas couché et Salut les Terriens. S’il y en a eu. Il y en a toujours, et ils se retrouvent très vite en tête de Google Actualités.

>> A lire aussi : Anne-Elisabeth Lemoine comprend la colère d'Omar Sy

Cette rentrée, médias, internautes et réseaux sociaux ont même été « gâtés » entre les dérapages en série dans Salut les Terriens, l’échange violent entre Christine Angot et Sandrine Rousseau dans ONPC et même le clash à distance entre Eric Zemmour et Omar Sy. Ce dernier a d’ailleurs dénoncé un « système » et annulé sa promo.

« On repasse son extrait et comme ça, il est présent dans les médias jour après jour »

Le système en question, c’est lorsque Daphné Bürki demande à Omar Sy de s’exprimer à la suite d'une émission de C à vous où le polémiste Eric Zemmour réagissait à des propos tenus par le comédien un an plus tôt : « Je n’ai pas envie de réagir. Il fait de la provoc' pour de la provoc'. Daphné, sans le vouloir vous êtes rentrée dans son système à lui. On reparle de lui. On repasse son extrait et comme ça, il est présent dans les médias jour après jour. »

La nouvelle animatrice de C à vous, Anne-Elisabeth Lemoine, a depuis fait son mea culpa, regrettant la construction de ce clash et réfutant toute recherche du buzz. Complément d’enquête s’est également excusé auprès de Christiane Taubira, après lui avoir demandé de revenir sur les injures dont elle a été victime alors qu'elle était ministre de la Justice : « En montrant ces images à Christiane Taubira, nous n’avions peut-être pas mesuré combien ces paroles de haine pouvaient blesser. »

>> A lire aussi : Delphine Ernotte ne «veut pas de la vulgarité» de «TPMP» sur France Télévisions

Un système grippé ou une petite accalmie ?

Le système s’auto-alimentait, il serait maintenant grippé ? « Les émissions se sont rendu compte qu’elles étaient allées trop loin, surtout après la saison dernière et les différentes polémiques Hanouna, explique Aliette de Villeneuve, responsable du pôle contenu à NPA Conseil. Les excuses font parfois partie intégrante de la mécanique du buzz, mais depuis cet été, on sent une volonté de calmer le jeu, de prendre du recul. Du moins pour un temps. » L’animateur de TPMP brille ainsi par son absence médiatique.

« Il n’est pas impossible que nous assistions à un renversement, précise la spécialiste. Ce retour au politiquement correct est tendance mais pas forcément pérenne. » La preuve, depuis qu’il fait profil bas, Cyril Hanouna chute dans les audiences, et passe même derrière Yann Barthès et Quotidien. Il pourrait donc bientôt se « réveiller ». « La télévision est un spectacle, avec ses rires, ses larmes, ses clashs, ajoute Aliette de Villeneuve. Elle a toujours eu cette culture, tant que l’on reste dans la bienséance, la morale. »

>> A lire aussi : «Salut les Terriens»: Baffie amène un singe sur le plateau (et c'est le bordel)

Deux types de clashs

Selon elle, il y aurait même deux types de clashs, les cris du cœur, imprévisibles et personnels, d’un côté, à l’instar du départ avec perte et fracas de Christine Angot d’ONPC, et les dérapages contrôlés, voire programmés, de Salut les Terriens. « On peut même se demander s’ils ne sont pas écrits sur ses fiches. C’est Thierry Ardisson, c’est sa personnalité, sa méthode. » De même que les excuses d’Anne-Elisabeth Lemoine sont plus un trait de caractère qu’un vrai changement des mentalités. « C’est sincère de sa part, commente l’experte de NPA Conseil. Ce n’est pas le type d’échanges qu’elle veut mettre en place, ce n’est pas le genre de l’émission. » Reste les autres.