«Danse avec les stars» revient et ça, on achèèèèète ! Ou pas...

TELEVISION Le parquet de TF1 a vu ce samedi, à 21 h, des célébrités se trémousser sur des danses de salon pour une huitième saison. « 20 Minutes » fait le point sur le casting et les nouveautés…

Fabien Randanne

— 

De g. à dr. et du 2e plan au 1er plan : Jean-Marc Généreux, Chris Marques, Nicolas Archambault et Fauve Hautot, jurés de la saison 8 de «Danse avec les stars».

De g. à dr. et du 2e plan au 1er plan : Jean-Marc Généreux, Chris Marques, Nicolas Archambault et Fauve Hautot, jurés de la saison 8 de «Danse avec les stars». — LAURENT VU/TF1

  • TF1 a diffusé la huitième saison de « Danse avec les stars ».
  • Arielle Dombasle, Camille Lacourt, Elodie Gossuin, Sinclair, Tatiana Silva, Vincent Cerutti, Hapsatou Sy, Joy Esther, Lenni-Kim et Agustin Galiana sont les dix candidats au casting.
  • Outre de nouveaux danseurs pros et un nouveau juré, l’émission innovera avec une co-présentation tournante : chaque semaine un animateur ou une animatrice de TF1 épaulera Sandrine Quétier.

Les robes à sequins et les chemises ouvertes sur torses nus sont revenues ce samedi soir sur TF1. Pour sa huitième édition, Danse avec les stars a réuni 886.000 (18,4%) télespectateurs, selon Puremédias, une audience en baisse. Plusieurs nouveautés ont été annoncées et, comme dirait un Jean-Marc Généreux bouillonnant comme une poutine en surchauffe, on achète ! Ou pas…

  • Arielle Dombasle, on achète !
Visuel promo présentant les candidats de la saison 8 de «DALS».
Visuel promo présentant les candidats de la saison 8 de «DALS». - BENJAMIN DECOIN / TF1

Le visuel promo, c’est « Danse avec Arielle ». Pose de vamp et combi brillante, Dombasle éclipse tous ses concurrents. Elle a de sérieuses bases techniques mais, comme le confie son partenaire, Maxime Dereymez, « il faut travailler tout ce qui est déplacements ». L’actrice et chanteuse, qui ne se voit pas forcément en favorite pour la victoire, s’attend à « un challenge difficile ». On compte sur elle pour apporter un peu de folie douce. La promesse d’un divertissement plus perché qu’un jive, ça, on achète !

  • Cerruti -Sy, amoureux ennemis au fil de la mélodie, on achète !

Le storytelling de la saison 8 mise aussi beaucoup sur la participation de Vincent Cerruti, qui après avoir été au rendez-vous comme coprésentateur, revient comme danseur. Un changement de rôle qui nourrira assurément les petites histoires de l’émission, mais sans doute pas autant que de le voir concourir face à sa compagne, l’entrepreneuse et animatrice Hapsatou Sy. Verra-t-on un running-gag de taquineries sympathiques, d’émouvantes scènes de soutien marital ou d’épiques crises de jalousies ? Sans doute. Ces deux-là pourraient faire le spectacle et, ça, on achète !

  • Les autres bonnes pioches du casting, ça, on achète !

Parmi les bonnes prises de la saison 8, il y a aussi Camille Lacourt. Le champion de natation tentera de redorer le blason des sportifs n’ont guère brillé – Christophe Dominici, Laura Flessel, Djibril Cissé - où on dû se contenter d’une médaille d’argent ou de bronze – David Ginola, Thaïg Kris, Philippe Candeloro, Brian Joubert - lors des précédentes éditions. Tatiana Silva, Miss Belgique 2005, et Elodie Gossuin, Miss France 2001, joueront à distance un duel des reines de beauté reconverties dans l’animation. Enfin, celles et ceux qui ont pesté face aux critiques assénées par Sinclair aux candidats de Nouvelle Star prendront un malin plaisir à le voir jugé à son tour… Et ça, on achète !

  • Le trio méconnu, ça, on n’achète pas (déso) !

Joy qui ? Lenni-Kim quoi ? Et quién es Agustin ? Sans faire offense à ces candidats, il faut bien dire que leurs noms n’évoque pas grand-chose à ceux qui n’ont pas les yeux rivés sur TF1. Joy Esther vue dans Nos chers voisins, Lenni-Kim passé par The Voice Kids et Agustin Galiana, héros de Clem, sont en quelque sorte des stars maison. Ils partent avec un déficit de célébrité – qui n’est pas forcément un obstacle pour s’imposer, remember Loïc Nottet qui a remporté la saison 6 – mais sur le papier, rien qui nous fasse trépigner de les observer sur un fox-trot, et ça, on n’achète pas. En revanche, on aurait adoré voir Hélène Rollès, qui a passé des essais, se déhancher. 

  • L’absence de Silvia Notargiacomo, on n’achète (vraiment) pas !

Hajiba Fahmy, Anthony Colette, Jordan Mouillerac sont les trois danseurs professionnels qui feront leurs premiers pas dans l’émission ce samedi. Les téléspectateurs retrouveront les figures phares de saisons écoulées : Katrina Patchett, Maxime Dereymez, Candice Pascal, Christian Millette, Marie Denigot, Christophe Licata, Denitsa Ikonomova…

En revanche, pas de Silvia Notargiacomo qui a pourtant participé aux sept premières éditions. Hormis David Ginola (3e en 2011), elle n’a pas eu de bol avec ses partenaires, obligée de se fader ceux qui avaient deux pieds gauches au moment de valser (Julien Lepers, Djibril Cissé, Titoff…). Son seul tort est d’être pédagogue et patiente avec les élèves les moins doués. Elle a été récompensée de son abnégation en se faisant virer de l’émission par SMS. « Ça a été un véritable choc. Après sept ans de service et à la dernière seconde, c’est un peu dommage pour le respect que l’on se doit mutuel­le­ment », a-t-elle confié à Télé-Loisirs. Que notre chouchoute soit traitée ainsi, on n’achète pas !

  • Pietragalla pas là, on n’achète pas !

Côté jury, on retrouvera Fauve Hautot, Jean-Marc Généreux et Chris Marquès et ça, on achète ! Tous trois ont déjà fait leurs preuves et savent trouver le juste équilibre entre critiques constructives et mauvaise foi pour faire le show. Un nouveau juré fera son apparition, Nicolas Archambault. Le chorégraphe québécois aura la lourde tâche de remplacer Marie-Claude Pietragalla. Le tempérament et la classe naturelle de la danseuse pourraient manquer à cette huitième saison. Elle nous manque déjà, même, et ça, on n’achète pas !

  • La co-présentation tournante, on n’achète pas !

Sandrine Quétier à la présentation, on achète ! Présente depuis la toute première émission, elle a toujours trouvé le bon ton pour que le rythme du divertissement ne s’essouffle pas, sans jamais chercher à tirer la couverture à elle. Laurent Ournac, coanimateur des deux saisons précédentes ne rempile pas. Il est remplacé par… une présentation tournante.

Chaque semaine, les figures de TF1 – à commencer par Nikos Aliagas ce samedi – se succéderont au côté de Sandrine Quétier. Des piges qui nous laissent circonspects car l’alchimie n’opérera pas forcément avec Carole Rousseau, Jean-Pierre Foucault ou Arthur. Et ça, on n’achète pas !

Et vous, attendez-vous cette saison 8 avec impatience ? Qui sont vos favoris ou favorites ? Les nouveautés annoncées, vous « achetez » ? Dites-le nous dans les commentaires !