Eviction de David Pujadas: «Une claire volonté de changer les figures qui ont fait leur temps»

INTERVIEW Pour Virginie Spies, maître de conférences en sciences de l’information, l’éviction de David Pujadas ne sonne pas le glas des journalistes qui incarnent les grands rendez-vous de l’info…

Propos recueillis par F. R.

— 

David Pujadas sur le plateau de «L'Emission politique».

David Pujadas sur le plateau de «L'Emission politique». — SCHOUSBOE Charlotte

A la fin de la saison, David Pujadas présentera son dernier 20 Heures sur France 2 et laissera à la rentrée le siège qu’il occupait depuis seize ans… Après les évictions d’autres figures de l’info telles que Patrick Poivre d’Arvor ou Claire Chazal serait-ce la fin des animateurs stars des tranches actu ? Nous avons demandé à Virginie Spies, Maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université d’Avignon.

>> Lire aussi : Dans les coulisses de l'éviction de David Pujadas

L’éviction de David Pujadas correspond au souhait de Delphine Ernotte de réduite la place des « hommes blancs de plus de 50 ans » à l’antenne ?

Je ne sais pas si c’est cela la raison, mais en tout cas, il y a une claire volonté de tourner une page de changer les figures qui ont fait leur temps, de renouveler les visages. Ce n’est pas vraiment étonnant, TF1 l’a fait avant en se séparant de Patrick Poivre d’Arvor et Claire Chazal. Mais la méthode est spéciale.

C’est-à-dire ?

C’est une façon de faire qui prend de court le journaliste et la rédaction de France 2. Mais il n’y a peut-être pas de « bonne » manière d’annoncer ce type de nouvelle.

Les journalistes qui incarnent les JT, c’est fini ?

Pas sûr, car l’incarnation est quelque chose d’essentiel. Les gens s’attachent à une chaîne via leurs présentateurs. Il faut une personnalité forte, pas clivante. Généralement, c’est l’audience qui parle, mais c’est plus complexe sur France Télévisions qu’ailleurs – d’ailleurs, le 20 Heures de Pujadas marche bien. Cependant, il ne faut pas attendre que ça ne fonctionne plus pour changer.

Anne-Sophie Lapix est pressentie pour succéder à David Pujadas, c’est une bonne idée ?

C’est un excellent choix ! Elle est feel good, elle est pro et elle a déjà fait ses preuves d’intervieweuse politique. Ce sera peut-être difficile pour elle, notamment par rapport à la rédaction. Mais Anne-Claire Coudray a bien réussi à succéder à Claire Chazal quand tout le monde la vouait à l’échec.

Certains reprochent à David Pujadas un manque de pugnacité…

Il est difficile d’avoir de la pugnacité au 20 Heures. Ce rendez-vous impose un certain consensus car on va avoir des téléspectateurs de toutes sensibilités politiques. Le JT du soir est essentiel pour TF1 et France 2 et elles s’en sortent plutôt pas mal avec certains bouleversements récents comme la concurrence des chaînes info. Elles font moins d’actu et davantage de sujets magazines. C’est un carrefour important pour les recettes publicitaires. Au final, la vraie question est plutôt : Quel est le rôle du 20 Heures aujourd’hui ?