«Envoyé spécial»: Emmanuel Macron tacle les journalistes politiques qui « ne servent pas à grand-chose »

PRESSE Le nouveau président de la République estime que les médias le «traitent assez mal»…

A.D.

— 

Un reportage dans le numéro spécial du 12 mai d'« Envoyé spécial » était consacré au  président de la République Emmanuel Macron

Un reportage dans le numéro spécial du 12 mai d'« Envoyé spécial » était consacré au président de la République Emmanuel Macron — Eric Feferberg/AP/SIPA

France 2 diffusait ce jeudi un nouveau numéro de son magazine Envoyé spécial, présenté par Elise Lucet avec notamment un reportage sur la campagne d' Emmanuel Macron. Ce numéro a réuni 2, 3 millions de téléspectateurs, soit 12,3 % de PDA, contre 1,8 million de personnes, soit 9,2 % de PDA pour le précédent. Le nouveau président de la République, encore candidat lors du tournage, n’a pas mâché ses mots contre les médias ayant évoqué une « bulle médiatique » Macron.

« Les commentateurs politiques ne servent pas à grand chose »

De nombreux médias s’étaient interrogés pendant la campagne sur le nombre de unes consacrées au candidat d’En Marche ! « J’ai fait beaucoup de couvertures parce que je fais vendre, rien de plus. C’est comme une lessive », se défend-il.

« Les médias me traitent assez mal. Ma grande chance c’est que les gens lisent très peu les médias, ils regardent les titres, les photos. Je crois depuis le début à l’intelligence politique des Français, au-delà des commentateurs de la vie politique, les commentateurs ne servent pas à grand-chose dans cette affaire », a-t-il ajouté. Des déclarations qui vont probablement agacer Franz-Olivier Giesbert, Jean-Pierre Elkabbach ou Jean-Michel Aphatie.