Présidentielle : Y aura-t-il trois (ou quatre) visages affichés dimanche soir à 20 heures?

ELECTION Les sondages sont très serrés et les bureaux de vote ferment plus tard qu'en 2012...

Benjamin Chapon

— 

Les onze cnadidats au premier tour de l'élection présidentielle 2017

Les onze cnadidats au premier tour de l'élection présidentielle 2017 — BO/CHAMUSSY/NICOLAS MESSYASZ/TARDIVON JEAN CHRISTOPHE/SIPA

  • Les instituts de sondage craignent de ne pas pouvoir livrer avec précision le nom des finalistes pour la présidentielle
  • Les chaînes ont anticipé le problème et prévoient de donner les résultats après 20 heures

Les sondeurs sont sur les dents en attendant la tenue du premier tour de l’élection présidentielle de dimanche 23 avril. Pour la première fois, les bureaux de votes fermeront à 19 heures, et non plus à 18 heures. Dans la plupart des grandes villes, ils fermeront, comme d’habitude, à 20 heures. Ce décalage rendra d’autant plus difficile l’estimation, réalisée à partir des premiers bulletins dépouillés dans certains bureaux réputés représentatifs, qui permet aux chaînes de télé d’annoncer dès 20 heures les finalistes de l’élection.

>> Et s'il fallait attendre plus tard que 20h pour connaître le résultat ?

Les derniers sondages voient quatre candidats - Emmanuel Macron, Marine Le Pen, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon - dans un mouchoir de poche. Ajoutez à cela les dernières déconvenues des instituts de sondage partout dans le monde et vous obtenez un cocktail idéal pour une crise de nerfs sur les plateaux de télé dimanche vers 19h58.

Tout est prévu dans l'imprévu

« Notre responsabilité sera de ne pas donner de résultat dont nous ne serons pas certains, nous confie le responsable d’un institut de sondage. Il faudra gérer la pression des journalistes sur le plateau qui ne voudront pas passer à côté de leur traditionnelle annonce de 20 heures. Nous avons essayé de tout prévoir en cas de résultats très serrés. Ce sera peut-être inédit… »

L’alternative, si les premiers résultats ne permettent pas de dégager un duel clair serait de présenter aux téléspectateurs trois visages au lieu de deux avec une « tendance » pour un duel et un troisième homme, ou une troisième femme, en embuscade.

Et si ils sont quatre ? Notre sondeur en chef n’ose pas l’imaginer. « Ça, ce serait l’horreur… » Quoi qu'il en soit, l'image de ce dimanche de premier tour à 20 heures promet d'être historique et jamais vue.

Des sondeurs «aveugles» jusqu'à 19h50

La loi du 25 avril 2016 qui repousse d’une heure la fermeture des bureaux de vote avait pour objectif d’empêcher la divulgation des résultats avant 20 heures par des médias étrangers, notamment en Suisse et en Belgique. Elle aura peut-être pour conséquence d’empêcher les médias français de le faire à l’heure dite. « Auparavant, on avait les estimations peu après 19 heures. Dimanche, on sera totalement aveugle jusqu’à, peut-être, 19h50. Cela va dépendre de la rapidité du dépouillement des bureaux », explique Stéphane Zumsteeg, sondeur à l’institut Ipsos, à France Info.

Sur TF1, ce sera à Emmanuel Rivière, directeur général du pôle opinion de Kantar de trancher entre « la tentation de dire les résultats à 20 heures et la nécessaire prudence, explique-t-il à France Info. Dans la plupart des grandes démocraties, on débute avec des tendances qui ne sont pas confirmées, on a des sondages de sortie d’urnes. Avoir les estimations dès 20 heures, c’est un luxe auquel on est habitué en France. La soirée de dimanche commencera peut-être dans l’incertitude. »