C’est à peu près l’équivalent du Super Bowl pour les fans de foot américain. La 33e édition de WrestleMania se déroule dimanche 2 avril à Orlando en Floride et tient en haleine tous les fans de catch de la planète. Pour assister à l’événement, les fans français ont rendez-vous sur AB1 à partir de 1h10, commentés par Christophe Agius et Philippe Chéreau.

De notre côté, très excités par notre première expérience catch, nous sommes allés parfaire notre culture sur place et découvrir la fièvre WWE, sur le Camping World Stadium, le stade de foot US qui a déjà accueilli WM 24 (et battu son propre record d’affluence pour l’occasion). Nous vous en rendrons compte dès demain matin grâce à notre reporter.

>> A lire aussi: Pourquoi le catch est-il le plus stimulant intellectuellement qui soit

Le show accumule les superlatifs

Les initiés ne perdront pas leur temps ici. Ils ont déjà booké leur soirée de longue date. Pour les autres, quelques présentations s’imposent. « The Grandest Stage Of Them All », «La plus grande scène de toutes» est l’événement majeur de la saison depuis 1985 et sa première édition au Madison Square Garden. Depuis, l’événement n’a cessé de grandir, réunissant plus de 100.000 spectateurs, l’année dernière, au stade de Dallas pour WM32. 2,5 millions de tweets le jour J, 17 millions de dollars de chiffre d’affaires, des diffusions dans le monde entier, le show accumule les superlatifs.

Wrestle Mania est évidemment l’occasion de voir sur scène les plus grandes stars du moment. Aux Hulk Hogan, Shawn Michaels et Yokozuna des années 1990-2000 succèdent aujourd’hui les Bray Wyatt, Randy Orton, Brock Lesnar, Goldberg et Romain Reigns. Ce dernier affrontera d’ailleurs un catcheur qui a traversé les âges, le mythique Undertaker. Au total, 13 combats rythmeront les quatre heures du Main Event, le point d’orgue de la semaine entière de festivité que dure un WrestleMania.

>> A lire aussi : Catch: Pourquoi ce divertissement est-il le plus stimulant intellectuellement qui soit

Feux d’artifice et guest stars

Mais comme pour un Superbowl, le spectacle n’est pas assuré que par les athlètes. Chaque année, l’organisateur réserve aux spectateurs et téléspectateurs son lot de surprises, feux d’artifices et guest stars. Si l’on se souvient des passages de Donald Trump à cinq des éditions de Wrestlemania, on sera plus surpris de découvrir qu' Alice Cooper ou Snoop Dog ont eux aussi animé l’événement. Côté musique, John Legend, Ray Charles ou Motörhead ont par le passé signé de remarquables performances pendant la compétition.

 

Mots-clés :