Mathieu Madenian (à gauche) et Thomas VDB (à droite) dans leur pastille humoristique «Le message de Madénian et VDB», lundi soir sur W9.
Mathieu Madenian (à gauche) et Thomas VDB (à droite) dans leur pastille humoristique «Le message de Madénian et VDB», lundi soir sur W9. - Capture d'écran / W9

Alors, ça fait quoi de faire rire son directeur ? Avec leur pastille humoristique sur François Fillon, Mathieu Madénian et Thomas VDB ont réussi, lundi, leur arrivée sur W9 en rassemblant 917 000 téléspectateurs devant Le message de Madénian et VDB. Mais ils ont aussi fait rire Jérôme Fouqueray, le directeur général de la chaîne, qui a particulièrement aimé leur bande-annonce (ci-dessous).

Une belle revanche pour les compères déprogrammés de France 2 le 13 mars à la dernière minute alors que la chaîne leur avait commandé 80 numéros de Vu. Sur Twitter, les deux humoristes avaient demandé des comptes à Delphine Ernotte, la présidente du groupe France Télévisions qui leur avait répondu vertement.

« Ils ont beaucoup fait rire toute l’équipe de W9 »

« On croyait qu’elle était punk, plaisantent Mathieu Madénian et Thomas VDB. Tous ceux qu’on croisait à France Télévisions nous disaient qu’on les faisait marrer. » Qu’ils fassent « beaucoup rire toute l’équipe de W9 » ne les rassure donc pas tant que ça.

Pourtant, le directeur de la chaîne savait bien à qui il avait affaire : « Ils m’ont toujours fait rire. Je les regardais souvent dans Vu. Je suis allé les voir plusieurs fois en spectacle. Pour nous, c’était une super-opportunité de les faire venir quand ils ont été déprogrammés de France 2. » Et, pour les humoristes, la condition était de « pouvoir continuer nos pastilles avec la même liberté de ton que sur le service public ».

Un ton Internet dans la télé

Retrouver un « diffuseur sérieux » était leur priorité. « Le gros des gens qui nous aimaient et nous ont peut-être découverts cette année, c’était plutôt via Internet que par la télé, estiment-ils. On voulait continuer à être rapidement sur Internet pour garder notre viralité. » Mathieu Madénian ajoute, en clin d’œil à sa nouvelle chaîne : « Mon but, c’était vraiment de faire des blagues entre Les Marseillais et Les Charlots font l’Espagne. »

« On leur a donné totalement carte blanche, ils connaissent leur boulot et on les laisse faire, se félicite Jérôme Fouqueray. La preuve qu’ils font rire, c’est que pour leur première, ils ont fait quasiment le double d’audience de ce qu’ils faisaient sur France 2, dont 12 % des moins de 25 ans. » Si les principaux intéressés estiment être « bien loin de ces questions d’audience », ils attendent la fin de leurs pastilles en juin pour s’intéresser de plus près à d’autres formats sur lesquels W9 leur a proposé de travailler.

Mots-clés :