«Le Petit Journal»: Moins politique, plus people, l'émission revient ce lundi sur Canal+

MEDIAS Cyrille Eldin, qui s'est ému d'avoir été «l'homme à abattre», a droit à une seconde chance...

Bryan Faham

— 

Cyrille Eldin à la finale de l’ATP World Tour Masters 1000 à Paris le 6 novembre 2016.

Cyrille Eldin à la finale de l’ATP World Tour Masters 1000 à Paris le 6 novembre 2016. — MIGUEL MEDINA / AFP

On l’avait même pas vu partir… C’est en toute discrétion que Canal + a suspendu Le Petit journal le 3 mars, en profitant du bruit suscité par l’arrêt du Grand journal. Depuis que Cyrille Eldin a repris les rênes de l’émission d’infotainement après le départ de Yann Barthès pour TMC, il n’est pas vraiment parvenu à s’imposer.

Le trublion du PAF s’en est ému dans les colonnes du Parisien - Aujourd’hui en France ce samedi : « La presse a été dure avec moi. On relevait toutes mes fautes de goût, mes erreurs, et quand je réussissais vraiment une séquence, elle passait inaperçue. Parce que j’étais l’homme à abattre, le traître. »

 

Une compétition avec Quotidien

A la rentrée Le Petit journal de Cyrille Eldin s’est retrouvé en compétition avec Quotidien de Yann Barthès. Autant à l’antenne ( côté audiences, il n’y a pas photo, le talk-show de TMC bat celui de Canal + à plate couture) que sur le terrain. On se souvient notamment du clash entre l’animateur et la journaliste de Quotidien Camille Crosnier au QG de Benoit Hamon pendant les primaires du PS, en janvier. Le journaliste de Canal + s’en était pris à sa consœur de TMC, « La prochaine fois, [ce sera] un coup de coude violent » lui a-t-il lancé avant qu’elle ne réponde « Cyrille, tu m’as fait la même chose avec Fillon, donc ça va ! »

Le lendemain, sans s’étaler sur le sujet, Yann Barthès, dans Quotidien, avait qualifié son ex-collègue de « relou, misogyne, un peu violent et malpoli ».

>> A lire aussi : Cyrille Eldin règle ses comptes avec Yann Barthès (comme à la récré)

Une émission plus longue avec plus de people

Canal + redonne une nouvelle chance au Petit journal et à son animateur. L’émission, qui revient ce lundi, sera davantage tournée vers les peoples. Cyrille Eldin promet ainsi une émission moins « prisonnière de l’actualité », « la politique, c’est un peu cloisonnant, j’ai envie de mélanger les genres. ».

Son « journal » gagnera aussi treize minutes d’antenne, il sera en clair de 20h10 à 20h50. Il pourra recevoir un invité quotidien, à commencer par Jean-Pierre Elkabbach. Enfin, le programme qui utilisait le même plateau que Le Grand Journal, aura maintenant son propre décor.