Jean-Marc Morandini en juillet 2016.
Jean-Marc Morandini en juillet 2016. - GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Il n’y a pas que la rédaction d’iTélé qui refuse d’être associée à Jean-Marc Morandini. Les annonceurs sont également hostiles à la nouvelle recrue de la chaîne info. Lundi, aucun spot publicitaire n’a été diffusé dans les coupures pubs de la première de Morandini Live, seules des vidéos d’auto-promo de la chaîne ont été diffusées. Mardi, la donne a changé puisque l’émission a été entrecoupée de pubs pour la Banque Populaire, Nescafé, Peugeot ou la marque de jus de fruits… Innocent.

Un « couac » pour Innoncent

Cette dernière a fait savoir mercredi qu’elle n’était pas au courant de cette diffusion et que c’est l’agence à laquelle elle a sous-traité l’achat d’espaces publicitaires qui est responsable de ce « couac ».

« Nous avons fait en sorte que cela n’arrive plus », a précisé Innocent. D’autres marques pourraient en faire de même, selon Le Figaro. Notamment Axa et la Banque populaire qui ont exigé de ne plus apparaître dans ce créneau. Engie a répondu au quotidien en expliquant que « la question ne se pose pas en termes de choix d’émission (…) [mais] en fonction d’un média, de son audience globale et de [ses] cibles. Nous n’avons donc pas choisi spécialement d’être dans ce créneau. »

Mots-clés :