«Dossier Tabou» sur l'islam: L'émission de M6 scandalise les téléspectateurs

MEDIAS Le premier numéro du magazine de Bernard de La Villardière a choqué le public, en raison de ce qu'elle montre ou de sa manière d'approcher le sujet de l'islam...

Fabien Randanne

— 

Image extraite du «Dossier Tabou» sur l'islam diffusé en septembre 2016 sur M6.

Image extraite du «Dossier Tabou» sur l'islam diffusé en septembre 2016 sur M6. — Capture d'écran M6

« Je pense que notre pays crève de ça. Quand on n’osera plus aborder de front les problématiques un peu vives et qui posent problème, notre pays ne sera plus tout à fait une démocratie. » Auprès de 20 Minutes, Bernard de la Villardière se défendait de tout sensationnalisme au sujet de sa nouvelle émission, Dossier Tabou. Le premier numéro, intitulé « L’Islam en France : La république en échec » a été suivi mercredi soir sur M6 par 2,4 millions de téléspectateurs, soit 12,2 % de parts d’audience, le troisième meilleur score de la soirée derrière les séries de TF1 et France 2.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le magazine n’est pas passé inaperçu et s’est rapidement hissé en tête des sujets les plus commentés sur Twitter. Les figures du Front national n’ont ainsi pas hésité à réagir au long de ces deux heures d’enquêtes.

« Les islamistes prennent d’assaut la société française », a par exemple écrit David Rachline, le porte-parole du FN. Interrogé par 20 Minutes par le risque de récupération de certaines séquences de Dossier Tabou, hors de leur contexte, Bernard de la Villardière assumait : « Si on passe son temps à se dire en amont "Ah, mais on risque d’être récupéré", à ce moment-là, on s’autocensure et on ne parle plus des problèmes. Je suis là pour évoquer les problèmes et les solutions. »

En guise de solution, les frontistes Florian Philippot et Marion Maréchal Le Pen ont ni plus ni moins appelé à la démission du maire de Sevran, Stéphane Gatignon. L’édile de gauche apparaît dans le reportage et est notamment interrogé sur la dizaine de jeunes de sa ville qui seraient partis faire le djihad.

>> A lire aussi: «Dossier tabou» accuse un imam de «justifier les relations sexuelles avec des mineures»

Un « piratage » sur YouTube pour dénoncer l’émission

« Très franchement, au début, je ne voulais pas participer à cette émission. Parce que c’est Bernard de La Villardière, c’est racoleur, on connaît », a déclaré Stéphane Gatignon au micro de RMC, mercredi. « C’est un jeu de con en fait, à tous les coups tu perds ! Si tu n’interviens pas, t’as une polémique et tu ne t’en sors pas. On te dit : "Pourquoi tu n’es pas intervenu ?" Et si tu acceptes l’interview, on te dit : "Pourquoi tu es intervenu ?" Donc t’es coincé. Quoi que tu fasses, de toute façon tu l’as dans l’os. »

De nombreux téléspectateurs ont, eux, été scandalisés par Dossier Tabou et ont notamment reproché à l’émission d’alimenter la stigmatisation des musulmans.

Widad Kefti et Sihame Asbague, deux journalistes et militantes antiracistes, avaient quant à elles anticipé la diffusion et prévu de « pirater M6 ». Mercredi, simultanément à la diffusion du magazine de la sixième chaîne, elles ont assuré un live sur YouTube pour proposer un regard critique sur l’enquête. Une alternative au titre en forme de pied de nez : « Dossier Tabouche ».

 

Mots-clés :