Maïtena Biraben prend les commandes du Grand Journal le 7 septembre 2015
Maïtena Biraben prend les commandes du Grand Journal le 7 septembre 2015 - Augustin Détienne/Canal+

Malgré les audiences décevantes et les polémiques politico-médiatiques, Maïtena Biraben tient bon la barre du Grand Journal. « Je vais me bagarrer comme un "warrior" que je suis. J’y vais pour gagner, affirmait-elle au Parisien l’automne dernier. Le Grand Journal va cartonner ! Je joue le match pour le gagner. Et dans un match, on compte les points à la fin. »

>> A lire aussi : « Le Grand Journal » coupé en deux a un effet positif sur les audiences de l’émission

«La vérité, c’est que je me sens à ma place»

Pourtant, les rumeurs se font de plus en plus persistantes sur sa possible éviction dès la fin de cette saison 2015-2016, sonnant par la même occasion la fin du Grand Journal. La chaîne cryptée réfléchirait d’ailleurs déjà à son remplaçant, et le nom de Jean-Marc Morandini revient souvent aux oreilles, surtout depuis la déprogrammation de son talk show Face à la France par NRJ12.

>> A lire aussi : Des changements à la rédaction en chef du « Grand Journal »

Pour la première fois, l’animatrice a commenté cet éventuel mercato dans les pages de Paris Match : « Cela m’inquiète sur l’avenir du journalisme ». Avant de préciser : « La rumeur, c’est du vent. Si ça me touchait, je deviendrais folle. La vérité, c’est que je me sens à ma place. Je n’en ai jamais douté. » Bien qu’elle n’ait pas dit son dernier mot, Maïtena Biraben a conscience que si elle n’atteint pas son objectif, « la règle veut qu’on pense à me remplacer ».

Mots-clés :