Canal+ renonce à diffuser l'entretien avec l'écrivain Michel Houellebecq, programmé vendredi dans l'émission Le Grand Journal, «en raison du développement des événements, avec les prises d'otages en cours», a annoncé la chaîne.

L'auteur du roman controversé Soumission avait enregistré cet entretien mené par Antoine de Caunes jeudi après-midi, avant de faire savoir qu'il suspendait la promotion de son livre et quittait Paris, «profondément affecté par la mort de son ami Bernard Maris» dans l'attentat contre Charlie Hebdo.

Bernard Maris, économiste de gauche, tué mercredi à l'âge de 68 ans, admirait profondément Houellebecq, y voyant un analyste lucide du libéralisme, au point de lui avoir consacré un ouvrage, Houellebecq économiste, paru l'an dernier.

Une de «Charlie Hebdo» - http://www.charliehebdo.fr/

Pas en raison du contenu, mais des événements

«Nous avons décidé de renoncer à la diffusion de cet entretien consacré à son roman et à l'attentat, non pas en raison du contenu de l'interview mais en raison du développement des événements ce vendredi», a précisé à l'AFP Canal+. Selon son agent François Samuelson, Houellebecq ne bénéficie pas actuellement d'une protection policière.

La une de Charlie Hebdo, mercredi, jour de l'attentat et de la sortie en librairie de Soumission, représentait une caricature de Houellebecq. Plusieurs pages de l'hebdomadaire satirique étaient également consacrées à ce roman dans lequel l'écrivain imagine une France gouvernée par le chef d'un parti musulman en 2022.