Valérie Bègue le 30 septembre 2014 au Salon du Chocolat
Valérie Bègue le 30 septembre 2014 au Salon du Chocolat - LAURENTVU/SIPA

De Miss déchue à jurée. Sept ans plus tard, Valérie Bègue est de retour dans l’univers policé qu’elle avait remué avec les photos dénudées qui lui avaient coûté son écharpe et la participation aux élections de Miss Monde et Miss Univers. «Si on ne peut pas pardonner chez Miss France…», l’a défendue Sylvie Tellier, rappelant que la Réunionnaise avait été «largement sanctionnée pendant l'année de son élection».

Aujourd’hui chroniqueuse dans Face à la bande sur France 2, mariée au nageur Camille Lacourt, Valérie Bègue raconte son retour dans le rôle de jurée.

>> Les 33 candidates de Miss France 2015 en images 

Votre présence dans le jury a créé la surprise... 

Tout le monde l’a pris comme une grande surprise, mais toutes les Miss reviennent chaque année dans le jury. C’était juste mon tour! Les médias ont fait le raccourci avec l’histoire de Geneviève, alors que j’attendais ma place comme toutes les anciennes, je sais que Malika [Ménard] a hâte aussi. On le fait toutes, on veut boucler la boucle. Mais je n’y vais pas du tout avec un esprit de revanche. Je n’ai jamais quitté l’univers des Miss, on se voit tout le temps, on va aux mariages des unes et des autres.

A travers les nombreux soutiens que vous aviez reçus, la polémique a au contraire renforcé des liens? 

Pas pendant mon année, où les anciennes Miss n’étaient pas là pour moi - je crois que Geneviève leur mettait la pression – hormis Sylvie Tellier et la société Miss France. C’est par la suite que les liens se sont créés. 

Sylvie Tellier estime que vous avez été assez sanctionnée, qu'il faut «pardonner». C’est votre sentiment? 

Moi j’ai vraiment tourné la page il y a très longtemps. Dès qu’il se passe quelque chose, on me reparle de Geneviève et du scandale. J’ai l’impression qu’il n’y a que les médias et les journalistes qui s’y intéressent encore. J’en pâtis encore aujourd’hui. On veut m’accrocher ce boulet au pied et je n’en ai pas forcément envie.

>> Les 10 plus gros scandales des concours de Miss dans le monde

Patrick Bruel est le président du jury. Il l’était déjà pendant votre élection…

Oui, je reviens et il est toujours là, pour le coup la boucle est vraiment bouclée! Il y a aussi Shy’m que je connais par Danse avec les stars, Laure Manaudou, que je connais forcément [via Camille Lacourt]…

Vous avez suivi les cérémonies de Miss France ces dernières années? 

Evidemment, je les suivais! Autant je n’étais pas une aficionada avant de participer moi-même, mais depuis mon élection je l’attends avec impatience, j’aime voir ce que les équipes ont fait. La chorégraphie a encore changé cette année…

Vous connaissez bien les candidates cette année? 

Je me suis penchée dessus il y a une semaine en découvrant les vidéos de présentation, je voulais voir s’il y avait des filles qui se démarquaient. Mais je ne suis pas les élections régionales, je ne scrute pas les journaux, j’aime bien avoir une vue d'ensemble et les découvrir sur scène. J’attends qu’elles se dévoilent à la soirée.

Vous avez des favorites? 

Oui, si je me base sur les photos ou quelques vidéos que j’ai vues. Mais je ne suis pas prête à parier sur elles, pour peu qu’elles ne renvoient rien samedi. Rien n’est jamais joué, une fille favorite peut être invisible sur le plateau ou prendre la lumière. 

Quel souvenir gardez-vous de votre élection? 

Plus je gravissais les étapes, plus j’étais terrifiée. J’avais l’impression que ma vie basculait. Ensuite ce fut une expérience de vie formidable. Je suis tellement contente d’être passée par là.

«Danse avec les stars», «Un air de star», «Face à la bande». On vous voit de plus en plus à la télé…

La télé, ça m’amuse. Ce n’est pas une carrière. Je ne pense même que je vais y rester longtemps. Mais je me régale. Danse avec les stars, j’ai adoré.

Que pensez-vous de la façon dont le concours a évolué ces dernières années? Assez moderne, pas trop ringard? 

Je trouve que ça se modernise, sans pour autant tomber dans l’excès de vulgarité. Je trouve ça chic, glamour et moderne. C’est l’image qu’on essaie de refléter en tant que Miss. 

Mots-clés :