«Les superpouvoirs de l’urine»: Cinq raisons de ne pas bouder son pipi

TELEVISION Dans son documentaire que diffuse Arte vendredi soir, Thierry Berrod revient sur les vertus cachées de l’urine…

Joel Metreau

— 

Quand on a peur de se soulager en public, ça s'appelle l'urine timide.

Quand on a peur de se soulager en public, ça s'appelle l'urine timide. — Thierry Berrod

Il aime lever les tabous. Après avoir réalisé une série documentaire sur les excréments, Thierry Berrod s’est plongé dans l’urine. Résultat de son enquête: Les superpouvoirs de l’urine, que diffuse Arte ce vendredi à 22h25. Pour 20 Minutes, il commente des aspects méconnus de ce liquide, dont nous produisons en moyenne 38.000 litres au cours d’une vie, soit la contenance un camion-citerne.

  • La forme du jet, un paramètre de diagnostic

La qualité de l’urine est un «miroir de notre santé», remarque le documentaire. Sa consistance, sa couleur, son odeur voire son goût peuvent donner des indications sur l’état de notre corps. Et, pour les hommes, son flux et son débit méritent d’être mesurés. «Qu’on se pisse sur les pieds ou à trois mètres, ça n’a rien à voir, explique Thierry Berrod. Un faible flux peut être un bon détecteur du cancer de la prostate.»

  • Boire son pipi, bon pour la circulation sanguine

«Madonna avait confié qu’elle urinait sur ses pieds pour soigner ses mycoses, raconte Thierry Berrod. L’urine, c’est reconnu, est efficace contre des problèmes de peau.» Mais elle peut aussi être aussi ingérée. Des millions de personnes à travers le monde boivent leur urine. A Shanghai, par exemple, l’urine des écoliers sert à la cuisson des œufs. «Elle contient de l’urokinase, qui a des propriétés anti-coagulantes», précise le réalisateur. Mais ne vous précipitez pas, le débat sur l’urinothérapie est «loin d’être tranché».

  • L’urine, fournisseur de cellules-souches

Dans le pipi, on trouve près de 7.000 cellules évacuées sans être endommagées. A partir de ces dernières, on peut constituer un stock de cellules souches, certaines pouvant même être convertis en neurones. Une alternative aux cellules souches prélevées sur l’embryon humain, qui posent un problème éthique. «Davantage de découvertes scientifiques liées à la recherche sur l’urine ont lieu en Asie, observe Thierry Berrod. Il y a moins de tabous, ainsi que dans les pays nordiques.»

  • Une ressource pour la production d’énergie

Le parfum Chanel n°5 contient 300 composants chimiques, l’urine 3.000… «L’urine est une source d’énergie. A partir de ses composants, on peut fabriquer de l’hydrogène, relève Thierry Berrod. Mais pour un plein, il faudrait actuellement recueillir le liquide de 400 personnes durant une journée.» Le pipi comme carburant, fallait y penser.

  • Matière première pour engrais

Phosphore, magnésium, potassium… C’est qu’il y a plein d’éléments nutritifs dans l’urine. De quoi fournir de bonnes matières à engrais. «Les mines de phosphate s’épuisent, note le réalisateur. Or, il y en a dans notre urine, de quoi faire pousser des tomates par exemple.» Mais il faudra bien recycler notre pipi, Thierry Berrod en est persuadé. «Quand on tire une chasse d’eau, l’or jaune s'en va. A l’avenir, on utilisera des toilettes, avec un gros et un petit trou, de manière à séparer les excréments de l’urine.»

Mots-clés :