«L’histoire au quotidien»: Avec Mac Lesggy, M6 remonte le temps jusqu'à Louis XIV

TELEVISION M6 met l'histoire en prime-time ce mardi, avec une émission animée par le journaliste scientifique et Marjolaine Boutet...

Joel Metreau

— 

A Vaux-Le-Vicomte, Mac Lesggy et Marjolaine Boutet, animateurs de L

A Vaux-Le-Vicomte, Mac Lesggy et Marjolaine Boutet, animateurs de L — Marie ETCHEGOYEN/M6

L’histoire à la télévision, c’est ici et maintenant. Après les Secrets d’histoire de Stéphane Bern sur France 2 et L’ombre d’un doute de Franck Ferrand sur France 3, c’est au tour de M6 de se pencher sur le passé de la France avec L’histoire au quotidien. Diffusé en prime-time, «il s’agit d’un vrai pari, celui d’un programme familial et original, indique Mac Lesggy, producteur et animateur de l’émission. Reste à affronter le verdict des téléspectateurs.»

Si les audiences sont au rendez-vous des périodes comme la préhistoire et la Révolution française pourraient être abordés. Pour ce premier numéro, M6 s’intéresse à la France sous le règne de Louis XIV, au XVIIe siècle. «Ce qui m’a le plus frappé, c’est qu’à cette époque, on y est très solidaire, raconte Mac Lesggy. La lessive et les fêtes rassemblent tout le village. On ne peut pas survivre tout seul, les temps sont trop durs, on était moins individuels.»

Des tests en costumes d'époque

A ses côtés, le journaliste scientifique de M6 peut compter sur sa recrue Marjolaine Boutet, spécialiste des séries télévisées, mais aussi agrégée d’histoire: «C’est une partenaire idéale. Nous avons fait appel à des historiens experts de cette période, mais elle apporte un regard généraliste.» Mac Lesggy, lui, se prête aux tests en costumes d'époque, qu'il consomme les repas gargantuesques offerts à Versailles ou s'allonge dans le lit des paysans.

L'appel aux «reconstituteurs»

Car il s’agit bien de la vie au jour le jour que relate l’émission, en reproduisant des scènes de l'époque non pas avec des comédiens, mais des «reconstituteurs». «Ce sont des passionnés, organisés en réseau d’associations, qui passent leur temps libre à reconstituer l’histoire», raconte Mac Lesggy. L’émission s'attarde aussi sur le quotidien de Louis XIV. Dans le domaine de la santé, tandis que le peuple se fait charcuter par des «barbiers chirurgiens», le roi possède ses médecins privés. Et M6 de rappeler les progrès de la chirurgie grâce à l’opération de la fistule anale du Roi-Soleil.

La crasse protège...

«On se méfiait de l’eau», «On croit que la crasse protège»...  De l'hygiène à l'alimentation en passant par les arts et la mode, L’histoire au quotidien dresse un panorama divertissant, par vignettes, des mœurs de l'époque. «Notre pays actuel est l’héritage de ce siècle passé, explique l'animateur. Les 70 ans de règne de Louis XIV ont profondément changé la France, comme ses frontières.» Vers la fin, le ton de l'émission se fait un peu plus grave en évoquant les guerres et la vie militaire.

«De nos ancêtres»?

Mais l’émission montre aussi les limites d’une histoire fondée sur des anecdotes. Si L’Histoire au quotidien mentionne les persécutions qu’on subit les protestants, elle passe à la trappe le Code Noir, promulgué par Louis XIV et qui réglait la vie des esclaves noirs dans les îles françaises. Dès le début du programme, la voix off évoque «la vie quotidienne de nos ancêtres» - une «formulation malheureuse», admet Mac Lesggy. L’émission oublie que pour les Martiniquais et Guadeloupéens, la vie quotidienne des ancêtres passait par un trajet en bateau à fond de cale. «Il a fallu faire des choix, reconnaît Mac Lesggy, j’espère qu’ils ne m’en voudront pas.»