Anne Roumanoff sur Europe 1 le 3 mai 2014
 Anne Roumanoff sur Europe 1 le 3 mai 2014 - Europe 1

L'humoriste Anne Roumanoff, pour avoir collé un mauvais accent africain sur une imitation de Christiane Taubira dans «Vivement dimanche», a été accusée de racisme toute la semaine. Le polémiste de «On n’est pas couché», Aymeric Caron, pour une discussion animée (finalement coupée au montage), avec Alexandre Arcady autour de son film sur le meurtre d’Ilan Halimi, a lui été accusé d’antisémitisme.

Samedi, l’une et l’autre ont raconté leur version de l’histoire et surtout exprimé leur mal-être face à ces deux violentes polémiques, largement diffusées par les réseaux sociaux et de nombreux médias, dont 20 Minutes.

Aymeric Caron se dit «très meurtri»

Dans l'émission «Salut les Terriens !» de Canal+, Aymeric Caron a tenu à préciser que même s’il s’était, dans le débat «éloigné du sujet de départ», il n’avait pas voulu «justifier le meurtre d’Ilan Halimi par le conflit israélo-palestinien» comme la mère du jeune homme assassiné l’en avait accusé.

«J'ai été, moi, très meurtri par ce que j'ai pu entendre à mon sujet depuis quelques jours. Etre accusé, moi, d'antisémitisme, moi qui me bat depuis des années, que ce soit dans mon métier ou dans ma vie personnelle contre ça. Me retrouver, moi, désigné, pointé du doigt, pour ce que je ne cesse de dénoncer, je le vis très mal.»

Anne Roumanoff estime avoir été «broyée»

Anne Roumanoff est elle revenue sur sa mauvaise semaine sur Europe 1, en introduction de son émission «Samedi Roumanoff» : «J'ai eu l'impression d'être passée dans une machine à laver en position essorage, d'être broyée dans un mixeur.»

Visiblement émue, l’humoriste a reformulé ses excuses pour son imitation approximative de Christiane Taubira et redit qu’elle n’était pas raciste: «Il faut faire quoi pour prouver qu'on n'est pas raciste. Raciste, c'est comme pédophile. Comment tu prouves que tu ne l'es pas?»

«Tout ça est éphémère»

Après s‘en être pris aux médias numériques qui ont relayé la polémique sur son sketch controversé, Anne Roumanoff a révélé qu’elle avait elle-même contacté Christiane Taubira pour s’excuser.

«Finalement, toute cette histoire m'a permis de discuter avec une femme formidable. Une femme bienveillante et élégante, Christiane Taubira, qui m'a dit, et là je ne fais pas d'accent: "Ne vous inquiétez pas Anne. Tout ça est éphémère."»

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé