MIPTV: Cinq concepts d’émission loufoques made in Israël

TELEVISION Nouvel eldorado de la télé, Israël est le pays à l’honneur du 51e marché international des programmes (MIPTV) qui se déroule à Cannes jusqu'à mercredi…

Annabelle Laurent

— 

Raid the Cage, jeu israélien au succès international

Raid the Cage, jeu israélien au succès international — DR

Il y a le télé-crochet «Rising Star» acheté par M6, l'explosif «Boom» acheté par TF1. Quels seront les prochains? Vedettes du MIPTV cette année avec 18 sociétés de production et plus de 200 représentants, les producteurs israéliens sont toujours plus tournés vers l’international. La France, toujours plus tournée vers eux. La société d’analyses The Wit présentait ce mardi matin une sélection d'émissions du petit pays à grand potentiel, à peines lancées ou qui circulent déjà et cartonnent à travers le monde. En voilà cinq.

La plus délit de bonne gueule. Toi, t’as bien une tête à savoir quelle est la capitale de la Birmanie. C’est la logique de «Smart Face». On vous soumet à un quizz dans un supermarché, une gare, une plage et à vous de choisir les passants que vous pensez capable - Odile, 92 ans, serait un choix osé pour une question sur la bio de Steve Jobs - de vous aider. Vous leur posez la question, ils ne peuvent pas répondre autrement qu’en vous donnant des indices. Le jeu a débuté à l’été 2012 en Espagne («Sabe no lo sabe»), preuve des ambitions internationales d’Israël qui crée directement pour l’export, et s'est vendu en moins de six mois dans plus de 30 pays, de l’Allemagne à l’Indonésie.

La plus consumériste. Dans «Raid the Cage», lancé en 2013 et vendu entre autres en Chine, Grèce, Roumanie, Turquie, Argentine, une cage géante est remplie d’iPads, chaînes hi-fi, voitures… On même vu un candidat repartir avec un chariot rempli d'électro-ménager, le jeu bon plan quand on déménage. Les bonnes réponses ouvrent la cage, mais pendant seulement 90 secondes. Et bien sûr, s’il n’est pas sorti à temps (alerte «Fort Boyard»), le candidat peut être bloqué dedans. Pour ceux qui ont toujours rêvé de braquer leur hypermarché.

La plus destructrice (de couples). Dans «Are you for real?», un couple en rencontre successivement trois autres dans leurs appartements. Parmi les trois, un est «faux», ce sont deux candidats auxquels on a donné un rôle préics à jouer. Dans les images montrées, le couple se trompe évidemment sur l’identité du faux couple. Ce qui ne nous dit pas si le couple jugé faux a divorcé et si le faux jugé vrai s’est créé.

La plus entremetteuse. Ils sont déçus en amour, ils n’en peuvent plus des «dates» ratés. Lancé le mois dernier en Israël, «Secret matchmaker» sélectionne quatre candidats, l'un(e) étant «scientifiquement» compatible avec les trois autres. Il/elle les rencontre dans une émission sans savoir qu'il s’agit d’un «dating show». L'idée: «libérés de la pression», vont-ils se trouver?

La plus droit au but. Lancé en octobre 2012, «Goalstar» est un énorme succès en Israël, qui attend bientôt la saison 2. Dix «stars» s’entraînent pendant 30 jours, aidés d’un entraîneur célèbre, pour tenter de remporter un match contre des anciennes stars de foot. Pitié, pas de David Hallyday contre Zizou.

Mots-clés :