Katie Jacobs, productrice de «Dr House»: «J’avais en tête 13 épisodes de plus qui vous auraient choqué!»

TELEVISION A l'occasion du 53ème Festival de télévision de Monte-Carlo qui se poursuit jusqu'au 13 juin à Monaco, la productrice de «Dr House» revient sur la fin de la série...

Annabelle Laurent

— 

Hugh Laurie dans la saison 8 de «Dr House».

Hugh Laurie dans la saison 8 de «Dr House». — NBC

«Dr House» vous manque? Il manque aussi à sa co-créatrice, la productrice Katie Jacobs, présente au Festival de télévision de Monte-Carlo. Rencontre. 

La série a pris fin le 21 mai 2012. Vous auriez aimé continuer?
Oui, même si la production de 24 épisodes par an mobilise la population d’un village entier! J’aime tellement le personnage principal,  il m’a tant fasciné, que je passerai tout mon temps libre à imaginer la suite du scénario. J’avais l’intention de faire une toute dernière saison, et j’avais en tête 13 épisodes qui vous auraient vraiment choqué! Pour moi le personnage était encore très vivant. J’aurais pu le faire évoluer.

C’était très osé de créer un tel personnage…

Ca me fait drôle quand on me dit ça, car ce n’est pas parti de là. C’était plutôt comme créer une sorte d’homme idéal, intelligent, sarcastique, drôle, en constante contradiction avec lui-même, et que tu voudrais rencontrer dans un hôpital ou dans la vie. Le nom de la série, «House», peut aussi sembler audacieux:  je précisais au début que c’était une série médicale, sinon certains pensaient que je travaillais sur une téléréalité dans laquelle on construit une maison, ou dont on refait la déco!

Quand avez-vous réalisé que la série durerait si longtemps?
Même dans mes rêves les plus fous, je ne l’aurais pas imaginé! La seule chose que je gardais en tête, c’est de ne pas m’ennuyer, sinon les spectateurs s’ennuieraient aussi, me le feraient comprendre dans les audiences et ce serait trop tard pour les récupérer. C'est ce que j'ai ressenti par exemple à la fin de la saison 3. D’où la nouvelle équipe autour de «House» au début de la saison 4. Je pense que la série a duré parce qu'elle a su se réinventer.

Votre nouveau projet de série, «I Am Victor», porte sur un avocat spécialisé dans le divorce. Ressemble t-il à «Dr House»?
Je ne peux pas en vous dire grand-chose, il est trop tôt. Ils sont extrêmement différents. Victor est fier comme un paon, beaucoup plus que House. Mais il y aura sans doute une approche similaire de la maladie chez House et du divorce chez Victor.

«Dr House» nous a presque rendus hypocondriaques! Vous-même ne l’êtes pas devenue?
Non, pas du tout! En revanche, beaucoup de médecins m’ont dit, "A cause de toi, mes patients ne veulent plus de moi, ils réclament Dr House"!

Hugh Laurie a le blues
L’acteur principal a raccroché la blouse blanche le 21 mai 2012 sur Fox, et le 19 mars dernier sur TF1, après huit saisons. Depuis, il se consacre à la musique, avec un second album blues sorti le 29 avril après le succès du premier, «Let them talk». Il sera sur scène à Paris le 10 juillet au Grand Rex, le 11 juillet à l’Olympia et participe cet été à de nombreux festivals.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.