Noisette et Julie Taton à Luz-Saint-Sauveur dans «Coup de foudre au prochain village»
Noisette et Julie Taton à Luz-Saint-Sauveur dans «Coup de foudre au prochain village» - TF1/Julien KNAUB

Anne Demoulin

Rates des villes souhaitent rencontrer rats des champs, et plus, si affinités. Non, il ne s’agit pas du pitch de «L’Amour est dans le pré», mais de celui de «Coup de foudre au prochain village». TF1 lance ce lundi 7 janvier à 17h25 un rendez-vous  quotidien, adapté du format norvégien «Babes on the Bus». Qu’apporte de neuf ce second  programme de télé-réalité champêtre?

Nos plus belles vacances

Le concept: «Vingt citadines font le tour de France à bord d’un bus. Elles veulent changer de vie, quitter la ville et rencontrer l’amour», résume Angela Lorente, directrice de la téléréalité et du développement de TF1. Un air de déjà-vu?

«Dans ce programme, les filles voyagent dans six villages différents en six semaines. Elles ne résident pas toujours au même endroit. J’ai vécu avec elles comme dans une colonie de vacances», explique Julie Taton, animatrice de l’émission.

A chaque étape, trois célibataires les attendent. «Entre les citadines et les célibataires, il y a parfois un choc des cultures, ce qui occasionne des situations cocasses. On est  vraiment dans la comédie romantique», estime Angela Lorente.

 

Je vous trouve très beau

«La version française est plus structurée que la norvégienne. Nous avons travaillé l’aspect feuilleton, sans toucher à l’essentiel», confie Angela Lorente. Le premier jour, présentation des trois célibataires sur la place du village.

Second jour, découverte de leur métier: «A la différence de «L’amour est dans le pré», les célibataires ne sont pas tous agriculteurs», se réjouit Julie Taton. Le troisième jour, rencontre avec les proches. Le quatrième, elles passent la journée chez eux.

Les brebis font de la résistance

Tous les soirs, elles peuvent choisir de rester avec leur prétendant ou de remonter dans le bus. «Ce sont les filles qui décident, ça donne un côté peps», poursuit Angela Lorente.

Enfin, le cinquième et dernier jour, les citadines choisissent de poser leurs valises ou de tenter leur chance à la prochaine étape. Si deux citadines souhaitent rester pour le même célibataire, le choix revient alors à ce dernier.

Une hirondelle a fait le printemps

Nouvelle émission et nouveau visage. «Nous avons eu un vrai coup de foudre pour Julie Taton, plaisante Angela Lorente, pour son professionnalisme et son charisme.» La jolie Belge interviendra au début et à la fin de semaine, pour faire un bilan avec les prétendants. Un choix pas si audacieux, l’ex-miss Belgique est la présentatrice de la version belge de «L’Amour est dans le pré»…