Page d'accueil du site de TV Lab.
Page d'accueil du site de TV Lab. - France 4

Anne Demoulin

A vous de créer la télé du futur! France 4 a lancé ce mardi «TV Lab», un «télé télé-crochet», selon la formule de Sandrine Roustan, directrice des programmes de la chaîne. Un projet créé en collaboration avec la direction recherche & développement de France Télévisions, qui réfléchit au PAF de demain.

Un concours de création audiovisuelle

«TV Lab» est «le premier concours de programmes de flux», explique Sandrine Roustan. Le principe? Un concours de création audiovisuelle ouvert à tous les moins de 40 ans. Les candidats déposeront leur projet sur www.france4.fr/tvlab du 19 novembre 2012 au 14 janvier 2013. Ce site aura «une dimension pédagogique» et montrera aux Internautes toutes les phases de la création d’un programme de flux.

Un jury sélectionnera ensuite les neuf meilleurs formats. France 4 accompagnera le développement de neuf pilotes, qui seront diffusés courant juin 2013 au cours de trois soirées. Le public élira le gagnant, qui figurera sur la grille de la prochaine rentrée de France 4.

 L’innovation  à France Télévisions

 «“TV-Lab” est le fruit du travail de plusieurs unités de France Télévisions: recherche et développement, nouvelles écritures et veille», précise Emmanuelle Guilbart, DG déléguée aux programmes de France Télévisions.

Des unités qui travaillent sur les projets transversaux, transmédias et interactifs du groupe, tels que  «Le Vinvinteur» sur France 5 ou encore «Les nuits 4.0» sur France 4 (dont la prochaine édition est prévue le 21 décembre). «Elles sont tournées vers le fait que la télévision n’est plus qu’un simple écran, mais est multi-écrans», renchérit Sandrine Roustan.

 Bientôt une “jauge de conviction” à l’écran

En préparation, «Anarchie» sur France 5, un programme d’anticipation sous la forme d’un «JT-fiction» qui imagine «ce qui se passerait si la France sortait de l’euro et qu’il fallait réorganiser le pays avec peu de moyens», annonce Nathalie Notebaert, directrice de l’unité recherche et développement de France Télévisions.

« Nous réfléchissons aussi à la création de nouveaux contenus, mais aussi de nouveaux outils. Dans “C Politique”, nous intégrerons prochainement une “jauge de conviction”, qui indiquera si l’invité politique a convaincu», poursuit Antonin Lhote, de l’unité nouvelles écritures de France Télévisions.

L’unité veille, quant à elle, « apporte des idées, c’est une sorte de cahier de tendances de la télévision», explique Antoine Boiley, secrétaire général de France 2. Car la télé du futur, c’est maintenant.