Batorama, une attraction appréciée.
Batorama, une attraction appréciée. - g. varela / 20minutes

sébastien ruffet

Les magasins de souvenirs entourent la Cathédrale, le véritable phare du tourisme à l'Alsacienne, un incontournable pour le guide allemand Marco Polo ou l'américain Fodor's Choice. Chez Bollinger, Marie-Pierre a pourtant noté « un panier moyen en baisse. Le mois d'août n'est pas bon, il a fait trop chaud ! »
Paradoxal ? Au centre-ville, Patrick Franchi, le célèbre glacier, complète la vision : « Ce sera une année moyenne, ce qui est déjà pas mal. Mais juin et juillet n'étaient pas terrible, et dans le commerce, ce qui est perdu ne se rattrape jamais. »

Taux de remplissage satisfaisant
Juillet défavorable à l'un, août à l'autre, peut-on faire une moyenne ? Jean-Jacques Gsell, le patron du tourisme strasbourgeois, relève lui, que pour l'hôtellerie, « il s'agit d'une très bonne année », avec un taux de remplissage qui flirte avec les 70%. « Ce qu'on peut noter, c'est la diversification de la clientèle. Nous avons aujourd'hui 61% d'étrangers, contre 58 % l'an passé. J'ai d'ailleurs signifié à la CTS qu'il fallait traduire en hollandais et en japonais les visites guidées du petit train. Ce sont deux clientèles qui prennent de l'importance. »
Strasbourg se place comme ville de week-end ou comme ville-étape. Une synergie a d'ailleurs été mise en place pour s'inscrire dans un circuit touristique qui passe par la Suisse et l'Allemagne.
Auprès du public américain, Jean-Jacques Gsell a aussi imaginé le « ABC : Alsace, Bourgogne, Champagne. Une sorte de route des vins du grand Est. » Avec l'appui d'Obernai ou Ribeauvillé, l'Alsace tire donc son épingle du jeu. Strasbourg est aussi la ville qui a vu la plus forte croissance sur le créneau des hôtels « éco » (+14%), mais, au grand dam des commerçants, « tout ce qui est payant stagne ou s'oriente à la baisse. »

un secteur qui génère des emplois

Le tourisme, en Alsace, c'est environ 30 000 emplois permanents, auxquels s'ajoutent des milliers de saisonniers, été comme hiver. Des centaines d'emplois seront créés prochainement dans l'hôtellerie.