Roland-Garros 2013: Simon-Federer (1-6, 6-4, 6-2, 2-6, 3-6) à revivre en live comme-à-la-maison

0 contributions
Publié le 5 juillet 2012.

« J'aurais dû crier Georges ou Jean – enfin, le prénom d'un homme –, mais sur le coup j'étais bloquée », confie Suzanne. Retraitée, cette habitante du quartier des XV, à Strasbourg, a été victime d'une agression dans son propre appartement. Comme 70 autres personnes âgées, elle a participé, mercredi, au parc de l'Orangerie, aux conférences thématiques organisées par la communauté urbaine. « Nous menons une politique active de sensibilisation et de prévention afin de garantir de meilleures conditions de sécurité aux seniors », explique Olivier Bitz, adjoint au maire de Strasbourg en charge de la sécurité. Martine, 63 ans, apprécie ces conférences. « On apprend des choses simples mais importantes. Par exemple, si je me fais voler mon sac dans le tram, il faut que je sache ce que j'ai porté ce jour-là, pour que la police puisse identifier l'agresseur grâce aux caméras de surveillance. » Le nombre d'agressions dans le département a diminué. Celui des cambriolages est, lui, passé de 175 à la même date l'an passé, à 80 depuis le début de cette année.M.-D. ILLES

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr