Le tournage de Sherlock Holmes 2.
Le tournage de Sherlock Holmes 2.

L'économie de la production audiovisuelle restant fragile – en particulier celle des sociétés de production de documentaires, qui représentent plus de la moitié des sociétés de production alsaciennes –, le conseil régional souhaite accroître ses aides aux professionnels qui se tournent vers le numérique.
Aujourd'hui, pour diversifier les débouchés, beaucoup s'orientent sur des multisupports et du multimédia pour diffuser leurs œuvres. « Il existe en Alsace des sociétés innovantes comme Sépia, qui travaille sur des webdocumentaires en complément de leurs documentaires télévisés et qui donnent de la valeur ajoutée à leur projet initial », précise le service développement culturel et audiovisuel de la région.
Dès janvier prochain, le nouveau dispositif d'aide accompagnera et mettra en place des subventions à destination des auteurs, pour l'écriture et le développement de projet, et des sociétés de productions dans la recherche de diffuseurs, notamment les plateformes Internet comme celle d'Arte. La sélection des projets sera rude puisque le budget global de l'ensemble des dispositifs liés à la politique régionale de l'audiovisuel, du cinéma et de l'image (1,8 million d'euros en 2011) devrait rester constant pour 2013. Fabienne Delaunoy