141 collégiens et lycéens du Bas-Rhin ont été récompensés.
141 collégiens et lycéens du Bas-Rhin ont été récompensés.

« Oublier le passé, c'est être condamné à le revivre. » C'est avec ces mots forts que la présidente de l'Union départementale des combattants volontaires de la Résistance a ouvert la remise des prix du 51e concours national de la Résistance. L'objectif est de perpétuer, chez les collégiens de 3e et les lycéens, la mémoire de la Résistance et de la déportation tout en récompensant leurs travaux. Le concours permet aux élèves, « de tirer, à travers nos témoignages, les leçons dans leur vie de tous les jours. Notre devoir est de raconter, à eux de coller les morceaux », explique François Amoudruz, ancien déporté. Dans la catégorie « les formes de la Résistance » Juliette, collégienne à Brumath, a été « marquée par la solidarité entre les résistants. C'est important pour nous de connaître l'histoire des camps, surtout en Alsace. » Maria-dominique illes