Il faudra rationaliser le transport.
Il faudra rationaliser le transport. - G. varela / 20 minutes

sébastien ruffet

C'est un projet ambitieux. En huit ans seulement, l'Alsace veut réduire de 20 % la consommation d'énergie et dans le même temps faire progresser de 20 % la production des énergies renouvelables dans la région. Elle envisage aussi de diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre et de développer le parc éolien.

Au-delà des normes européennes
Une fois que les axes sont définis, il faut motiver tout le monde. « 2020, ça va venir très vite, prévient Monique Jung, vice-présidente du conseil régional en charge de l'environnement. Il faut qu'on change d'échelle. Et pour y arriver, on a besoin que les communes, les associations, les industries, mais aussi les particuliers participent à cette ambition. »
Déjà très en avance dans le domaine, l'Alsace veut aller encore plus loin que les accords européens. « Aujourd'hui, la part des énergies renouvelables représente 17 % de notre production. L'Europe a fixé 23 % pour objectif. Nous visons 26 %. »
En 2012, la région rénove environ un millier d'habitations et les transforme en bâtiment à basse consommation (BBC). Pour 2020, il faudra passer à 19 000 rénovations par an !
Consciente de l'enjeu, l'élue veut « générer des effets de levier pour inciter les industriels à suivre le schéma. On travaille aussi avec les banques pour financer ces projets. C'est un vrai maillage à faire. Il ne suffit pas de claquer des doigts pour que ça marche.» Le sommet de Rio l'a confirmé.

où mettre de nouvelles éoliennes ?

Un volet spécifique concerne l'éolien. Dans la région, plusieurs zones ont déjà été ciblées pour l'implantation d'éoliennes : les Vosges du Nord, les secteurs de Haguenau et Lauterbourg, et le Kochersberg.