Miss Alsace, ses dauphines et Claudia Frittolini, déléguée Miss France-Alsace.
Miss Alsace, ses dauphines et Claudia Frittolini, déléguée Miss France-Alsace.

Lucie Damiano

Originaire de Griesheim-près-Molsheim, Emilie Koenig a remporté le titre de Miss Alsace, version Endemol, dimanche à Mutzig. « C'était une grande surprise, quelque chose d'inattendu », note-t-elle. Elle n'en était pourtant pas à son coup d'essai. Car en 2011, la belle brune avait été élue première dauphine de Delphine Wespiser, l'actuelle Miss France. Emilie Koenig lui succède pour le titre régional, et se prépare pour un éventuel doublé lors de l'élection de Miss France, en décembre. Celle-ci aura lieu à Limoges, et non en Alsace. La raison : les salles pressenties étaient soit occupées au même moment, soit peu adaptées au show télévisé. Forcément, Miss Alsace 2012 est « un peu déçue. Mais je m'adapte… »

« Spontanéité et naturel »
Dimanche, face aux treize autres concurrentes, Emilie s'est notamment démarquée grâce à un « discours portant sur mon souhait de ne pas rester sur ma défaite de 2011. Je l'avais préparé, et il a plu. Je suis restée spontanée et naturelle sur scène. » Enfant, Emilie ne rêvait cependant pas de devenir reine de beauté. « Mais j'ai toujours été intéressée par la mode, dit-elle. C'est par hasard que j'ai découvert le site de l'élection de Miss Bas-Rhin », l'an dernier. Sa vocation : être au service d'autrui. La jeune femme termine actuellement sa première année en école d'infirmière. « Je suis passionnée par ce métier de la santé et par la cause humaine. Je souhaiterais d'ailleurs entrer, grâce à mon titre de Miss Alsace, dans une association qui défend de telles causes. »