Les Bas-Rhinois se sont moins pressés dans l'isoloir qu'au premier tour.
Les Bas-Rhinois se sont moins pressés dans l'isoloir qu'au premier tour. - G. Varela / 20 Minutes

P. Wendling et L. Damiano

Les électeurs de sept des neuf circonscriptions du Bas-Rhin étaient appelés aux urnes, dimanche, pour le second tour des législatives. Peu se sont déplacés : le taux de participation dans le département n'était que de 36,14 % à 16 h, soit 7 % de moins que lors du premier tour du scrutin. Ce jour-là, seuls les UMP Laurent Furst à Molsheim et Frédéric Reiss à Wissembourg avaient été élus.

Bies détrône Maurer. « Dans cette circonscription qui s'est toujours refusée à la gauche, je suis fier d'avoir réussi à la conquérir », lâche Philippe Bies. Avec 52,25 % des voix, le socialiste a renversé l'UMP sortant Jean-Philippe Maurer dans la 2e circonscription strasbourgeoise. Il devrait renoncer à son mandat d'adjoint au maire.

Schneider avec moins d'un point. Le député UMP sortant André Schneider (50,99 %) n'a sauvé son siège qu'avec une courte avance sur l'écologiste Andrée Buchmann, soutenue par le PS, dans la circo Strasbourg-Schiltigheim.

Jung reconduit. Elu depuis 1997, le député socialiste Armand Jung a facilement conservé son siège à l'Assemblée dans la circonscription de Strasbourg-centre, avec 61,61 % des voix face à l'UMP Anne Hulné. Pour son troisième mandat, il veut contribuer à « faire de la France un pays plus juste et équitable ».
La seule députée de droite. En remportant son duel face à la PS Nadine Soccio dans la circonscription Strasbourg-campagne, Sophie Rohfritsch (65 %) devient la première députée de droite du Bas-Rhin. « La place est faite aux femmes quand elles s'engagent, mais j'ai du mal à raisonner sur cette affaire homme-femme, dit-elle. C'est avant tout une question d'engagement de proximité. »

Sturni bat son propre camp. La candidate investie par l'UMP dans la 9e circonscription, Nicole Thomas, a plié face à Claude Sturni, le dissident du parti de la majorité alsacienne. Le maire de Haguenau obtient 60,57 % des voix. « Une belle satisfaction », dit-il, précisant qu'il n'a pas encore décidé s'il rejoindra ou non le groupe UMP au Palais Bourbon.

Herth réélu à Sélestat. Le député UMP Antoine Herth (67 %) a battu l'écologiste Daniel Ehret. « Je garde ma légitimité, car 31 000 électeurs ont choisi mon nom, soit autant qu'en 2007, malgré un redécoupage de la circonscription et une participation en baisse », note-t-il.

Hetzel l'emporte à Saverne. Dans la 7e circonscription, le combat à droite a tourné à l'avantage du candidat de l'UMP Patrick Hetzel (57,2 %) face au divers-droite Thierry Carbiener.