L'église, victime d'une crise de foi ?

0 contributions
Publié le 14 juin 2012.

Culte Un seul prêtre sera ordonné dimanche

«Je regrette, comme tous les catholiques d'Alsace, que notre diocèse traverse une période creuse des vocations », lâche Monseigneur Jean-Pierre Grallet, archevêque de Strasbourg. Il devait célébrer dimanche, à 15 h, deux ordinations sacerdotales, à la Cathédrale. Seul Daniel Pérez, 35 ans, actuellement en stage pastoral à Huningue, deviendra prêtre. L'autre séminariste a « préféré ne pas se présenter au sacerdoce ». Une situation « exceptionnelle », car « chaque année, nous avons entre trois et six ordinations en moyenne », note Monseigneur Grallet.

Journées de discernement
En cause, la crise des vocations qui touche l'Église catholique en France. « Mais la foi et la cellule familiale sont aussi en crise », insiste Daniel Pérez. Or, « une vocation est le fruit d'une vitalité chrétienne. On ne la suscite que quand on crée un climat de vie spirituelle » en paroisse ou en famille, ajoute le père Claude Muslin, responsable du Service diocésain des vocations. Lequel propose notamment des week-ends de discernement à des hommes qui « se posent la question d'entrer au Séminaire. »
Le diocèse de Strasbourg compte plus de 500 prêtres actifs et 767 paroisses. Pour pallier le manque d'officiants, des communautés de paroisses ont été créées. Ce réaménagement pastoral permet de « répondre à l'ensemble de nos besoins » relatifs à la célébration des messes, assure Monseigneur Grallet. « Mais au vu du faible nombre de candidats au sacerdoce, nous approchons d'une période où nous devons nous serrer les coudes. » A la rentrée, le Séminaire devrait former une quinzaine de jeunes gens à la prêtrise. Chacun sera néanmoins libre de quitter ce lieu de discernement s'il estime s'être trompé de voie.

Lucie Damiano
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr