Alstom rachète la filiale Translohr

0 contributions
Publié le 12 juin 2012.

Le dossier Lohr a pris un virage décisif, lundi. Dans la matinée, la chambre commerciale du tribunal de grande instance de Strasbourg a prorogé au 18 juin son délibéré concernant le placement en redressement judiciaire du groupe de transports basé à Duppigheim. Le délai visait à lui permettre de continuer à négocier le rachat de Translohr, sa filiale tramway, avec Alstom et le Fonds stratégique d'investissement (FSI).

Maintien des emplois
Les discussions avaient jusque-là échoué en raison d'un contentieux financier entre Lohr et la RATP portant sur des projets de lignes de tram. Le conseil d'administration du réseau parisien a décidé de « renoncer aux 5,1 millions d'euros de pénalités dues par la société Translohr », a-t-il indiqué en début d'après-midi. Conséquence, une heure plus tard, Alstom et le FSI annonçaient avoir « conclu positivement » la reprise de Translohr pour 35 millions d'euros et décidaient « de maintenir l'ensemble des [200] emplois liés à cette activité ».
« Nous sommes soulagés car cette reprise va éviter notre placement en redressement », se réjouit Éveline Harlé, déléguée FO. Si les 940 salariés du groupe vont garder leur poste, la syndicaliste craint, néanmoins, qu'à l'avenir, la direction ne « pense à un réajustement. Si la crise de l'automobile perdure, il sera difficile de conserver les effectifs en restant concentré sur la réalisation de porte-voitures ». Selon elle, un plan de départ de 200 personnes avait déjà été évoqué avant d'être retoqué.P. W.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr