Pierre Ozenne, mardi, membre du collectif réclamant un tram fer.
Pierre Ozenne, mardi, membre du collectif réclamant un tram fer. - J-F. Badias / 20 Minutes

Arnaud Guiguitant

«Le quartier de Kœnigshoffen est mal desservi par les transports. C'est sans arrêt la cohue le matin dans le bus pour aller travailler. On attend donc le tram avec impatience. Après, qu'il soit à pneus ou sur rails, c'est pareil. » Pour Bernard, 48 ans, croisé mardi sur la route des Romains, l'arrivée du tramway ne pourra être que bénéfique pour l'ouest strasbourgeois. Sur pneus ou sur rails, son mode de déplacement fait pourtant aujourd'hui débat. Des habitants du quartier, regroupés en collectif, réclament un « tram fer » comme sur l'ensemble du réseau. « Pourquoi Kœnigshoffen aurait-il un tram sur pneus alors que toutes les prolongations de lignes, actuellement réalisées à Illkirch, Hautepierre et Port-du-Rhin, sont sur rails ? On aimerait comprendre », explique Pierre Ozenne, membre du collectif.

« Le tram sur pneus

n'est pas fiable »
Selon lui, tout est réuni dans le quartier pour accueillir une extension de ligne. « Pourquoi pas le tram C dont le terminus est un cul-de-sac à la gare de Strasbourg ? Il pourrait très bien être prolongé jusqu'à Wolfisheim », souligne-t-il. Largeur des voiries, vitesse et capacité des rames, coût de maintenance et d'exploitation, Pierre Ozenne a comparé les deux versions. Et il n'en démord pas : « Le tram sur pneus est une gabegie. Ce système n'est pas fiable, il peut être dangereux avec des risques de déraillement alors que le tram fer a fait ses preuves. » « J'ai le sentiment qu'on continue d'isoler le faubourg, regrette Gisèle Ranger, membre du collectif et habitante de Kœnigshoffen. Pourquoi notre quartier ne serait-il pas relié au reste du réseau alors que Hautepierre ou Montagne Verte le seront bientôt ? » Craignant que le projet sur pneus ne « passe en force », le collectif dit vouloir peser dans le choix de la version et du tracé. « Si la solution du tram sur pneus est choisie, on entrera en phase contentieuse », prévient Pierre Ozenne.

« La version du tram n'a pas encore été choisie »

Jacques Bigot, le président PS de la CUS, a déclaré mardi que « rien n'était encore fait ». « La version fer ou sur pneus n'a pas encore été choisie. On attend le conseil de la CUS du 29 juin pour faire le bilan de la concertation et avoir des informations complémentaires sur les deux projets. » Une réunion sur le tram aura par ailleurs lieu le 20 juin à Eckbolsheim et Wolfisheim.