Les arceaux pris d'assaut à la gare.
Les arceaux pris d'assaut à la gare. - G. Varela / 20 Minutes

Arnaud Guiguitant

Sur le parvis de la gare de Strasbourg, les arceaux destinés à stationner son vélo sont pris d'assaut. On en compte pourtant 370. Seule solution pour certains, les arbres de la place qui font désormais office de garage à deux-roues. « Le nombre de places dédiées aux vélos est en augmentation depuis 2008, a indiqué mercredi Alain Jund (EELV), l'adjoint au maire en charge des déplacements. On est passé de 1 665 à 2 215, que ce soit en surface ou dans les parcs de stationnement surveillés. »

« Développer les parcs sécurisés »
Cette capacité devrait être portée à plus de 3 000 d'ici à 2015. Des études sont actuellement menées au parking Sainte-Aurélie pour installer 700 places supplémentaires. Autre projet au parking Wodli où des travaux sont d'ores et déjà programmés l'an prochain pour créer un parc à vélos de 200 places. Coût des installations : 250 000 €. « La gare est le lieu d'intermodalité le plus important de la ville, avec le vélo, le tramway, le bus et le train, a ajouté l'élu. Si on veut développer le vélo, il faut développer le stationnement sécurisé. » Selon Serge Asencio, chargé de mission vélo à la CUS, « il y aurait 310 000 vélos à Strasbourg. On estime à 8 % la part des déplacements en vélo sur la CUS », a-t-il précisé.