Ludovic Meignin

Des documents rares consultables en quelques clics. Depuis hier, les registres paroissiaux datant du XVIe siècle à la fin du XVIIIe siècle et les actes d'état civil de 1793 à 1902 sont disponibles en version numérisée. Les archives départementales du Bas-Rhin, rattachées au conseil général, ont lancé ce chantier en 2003. Il s'agissait d'informatiser près de 6 500 bobines de microfilms sur lesquelles sont reproduits les documents originaux conservés par l'établissement. Elles ont été converties en plus de trois millions d'images numériques.

Ce travail colossal a nécessité « des contrôles de qualité à chaque étape pour être sûr que l'indexation soit bien faite. On peut comparer cette exigence au cas des documents physiques rassemblés dans nos magasins de conservation. S'ils sont mal classés, il est impossible de les retrouver au milieu de nos 30 km de rayonnages », souligne la directrice de l'établissement, Pascale Verdier.

Avant la numérisation, l'usager devait passer par des inventaires papier pour trouver la cote correspondant à l'acte recherché. Ce dernier était reproduit sur un microfilm contenant en moyenne cinq à six registres. Les quatorze postes informatiques de la salle de lecture, disponibles sur réservation préalable, remédient à tous ces inconvénients. Ils proposent un outil de visualisation très intuitif qui sera présenté dimanche lors d'une journée portes ouvertes*. Pour réaliser ce bond technologique, le conseil général a investi plus de 941 000 euros. Cela représente un coût de 0,31 euros par page numérisée. Leur mise en ligne interviendra en 2011 dans le cadre d'une refonte du site Internet des archives. W

* 5, rue Fischart à Strasbourg de 13 h à 18 h.