VIDEO. Strasbourg: Avec Pelpass, Noël se vit forcément de façon décalée et sous les tropiques

EVENEMENTS L'association strasbourgeoise Pelpass propose la 11e édition de son festival Paye ton Noël jusqu'au 16 décembre...

Alexia Ighirri

— 

Strasbourg: festival Paye ton Noël de Pelpass, la garantie de festivités pas comme les autres.

Strasbourg: festival Paye ton Noël de Pelpass, la garantie de festivités pas comme les autres. — Thomas Kalinarczyk

  • En plein marché de Noël, l'association Pelpass emmène les Strasbourgeois sous les tropiques.
  • L'association strasbourgeoise organise la 11e édition de son festival Paye ton Noël dans la droite ligne de ses rendez-vous complètement décalés.

Balade un dimanche après-midi, au milieu de la foule du marché de Noël de Strasbourg. Et là, place du Marché Gayot, une bouffée d’oxygène et de rigolade. Loin des chalets, on joue à des jeux de plateau et au ping-pong en se trémoussant sur les sons de La compagnie créole ou des Rita Mitsouko. Ambiance — ou dépaysement en ces temps de féerie de Noël — garantie par  Pelpass.

Depuis samedi et jusque dans la nuit du 16 au 17 décembre, l’association strasbourgeoise enchaîne et se consacre désormais à l’un de ses grands rendez-vous de l’année : le festival Paye ton Noël.

Le Père Noël en chemise hawaïenne, lunette de soleil, posé OKLM sous un palmier… L’affiche de cette 11e édition, qui propose de nombreux concerts, spectacles et animations, donne le ton : ce sera un Noël sous les tropiques ! « Ça tombe bien, je crois que c’est la première fois que la météo est aussi rude », sourit Jérémie Fallecker, directeur-programmateur de Pelpass.

Un contre-pied aux traditions, presque sacralisées, de Noël en Alsace. Mais rien d’étonnant venant de la part d’une association qui imagine un tournoi intergalactique de ballon prisonnier (l’un des champions fait partie de la rédaction strasbourgeoise de 20 Minutes et m’oblige à vous le signaler ici). Ou un marathon d'la frite où pendant 48h « on ne lâche pas la patate ». Véridique.

Bon, elles viennent de quels esprits tordus ces idées ? Eh bien, des membres fondateurs de Pelpass, « une association de copains créée à la sortie du lycée, racontent Jérémie Fallecker et François-Xavier Laurent, le chargé de communication de Pelpass. Et parce qu’on est tous issus de milieux différents, de la musique, du spectacle, etc., on a voulu faire des événements qui mélangeaient tout ça. »

Ils l’assurent : l’inspiration, les idées, ça vient comme ça. A l’image du brainstorming pour le nom de l’association : « C’est trois mecs sur un canapé à qui il ne manque plus que le nom. Et qui, à force de chercher, se disent “On ne l’appelle pas… appelle pas… pel pas… Pelpass !" », rigole le directeur.

Le credo : « Des choses funs, décalées, pour que les gens prennent du bon temps. On fait parfois des trucs un peu plus sombres, mais l’énergie qu’on y met donne quand même un rendu positif », décrit-il.

Réinvestir la ville pour les Strasbourgeois

Depuis sa création il y a une douzaine d’années, l’association s’est professionnalisée, a évolué avec ses membres (et une flopée de bénévoles lors des gros événements) mais « l’esprit d’une asso de potes » est toujours là.

Outre l’envie de faire découvrir les artistes alsaciens, le truc de Pelpass « c’est aussi réinvestir les lieux de la ville, l’espace public. De se dire, “tiens, on peut faire un truc pour les gens du coin un peu différent”. C’est une association de Strasbourgeois pour les Strasbourgeois ».

Pas étonnant de retrouver l’association mêlée aux différentes initiatives de la ville pour inviter les “locaux” à redécouvrir leur quartier, leur culture et donc leur marché de Noël. A commencer par sa version Off, dans le quartier gare.

>> Un Noël avec Pelpass ça ressemble à quoi ? Début de réponse avec François-Xavier Laurent…

Quelle chanson passer au réveillon de Noël ? « Une chanson d’un groupe qu’on a cette année : Opposite people mais dans la version d’Albinoid Afrobeat Orchestra. C’est festif, ça envoie bien. »

Quel cadeau offrir à ses parents ? « Des CDs ou des places de concert ! Quel genre ? Allez, Meute qu’on a programmé l’an dernier. C’est une fanfare électro minimale qui peut parler à plein de monde. »

Quel plat servir à ses convives ? « Haricots, champignons et soupe de veau. Un plat qu’on a mangé le week-end dernier, préparé par notre superbe équipe de catering strasbourgeoise, baptisée Catherine, qui travaille sur des valeurs comme le bio, la récup'… »

Quelle tenue mettre au réveillon ? Il montre son sweat : « Pour un Noël décalé, celui-là ! C’est le super-pull avec le logo Pelpass réalisé il y a 3, 4 ans. Un mélange de tête de pirate, tête de mort, père Noël. »