VIDEO. Strasbourg: Le sapin de Noël aura désormais droit à une nouvelle vie

MAGIE DE NOEL Les péripéties du grand sapin de Noël de Strasbourg seraient finalement un mal pour un bien car, désormais, les Strasbourgeois pourront profiter d’une partie du tronc et des branches, une fois les fêtes passées…

Gilles Varela

— 

Le sapin fissuré est enlevé de la place Kléber. Strasbourg le 9 novembre 2017. Lancer le diaporama

Le sapin fissuré est enlevé de la place Kléber. Strasbourg le 9 novembre 2017. — G. Varela / 20 Minutes

  • Le deuxième sapin de Noël fissuré vient d’être enlevé de la place Kléber, alors qu’il venait tout juste d’être installé.
  • Le tronc et les branches ne vont pas servir comme habituellement à du bois de chauffage.
  • La municipalité a rebondi sur cette situation ubuesque pour annoncer que dorénavant, les associations strasbourgeoises pourront en bénéficier gratuitement.
  • Un nouveau sapin sera mis en place dimanche.

Non, vous n’avez pas rêvé ce matin si vous êtes passé tôt place Kléber. Un troll s’est bien échappé du grand sapin installé pour les fêtes de fin d’année, chassé par le son de la tronçonneuse du bûcheron. Et non, nous ne sommes pas déjà en janvier et Noël n’est pas encore passé. La ville avait organisé une petite mise en scène pour « dédramatiser l’affaire du sapin, a malédiction des trolls ». Ou comment imager féériquement de simples problèmes logistiques… et de malchance. En revanche, il était nécessaire de couper ce deuxième sapin, (le premier ayant cédé le jour du levage) par précaution, car il présentait une fissure, et cela à une quinzaine de jours de l’ouverture du marché de Noël.

>> A lire aussi : VIDEO. Un troll sort du sapin de Noël alors que la tronçonneuse du bûcheron allait sévir

Trois sapins pour un seul Noël… De quoi soulever de nombreuses protestations sur les réseaux sociaux mais aussi pour un bon nombre de Strasbourgeois qui s’étaient déjà habitués à ce nouveau sapin et trouvaient cruel le sort qui lui était réservé. A savoir, une fois les fêtes finies, à être débité, en bonne partie pour servir de bois de chauffage ou de palettes sur les chantiers.

Les associations, l’insertion professionnelle

Que les inquiets se rassurent. Ce deuxième sapin, fraîchement délogé de la place Kléber va connaître une seconde vie. Interpellée, la ville a profité de cette « malédiction » pour s’interroger sur de nouvelles propositions. Aussi, le tronc et les branches vont être donnés aux associations qui en font la demande. Et cela se produira chaque année, une fois les fêtes passées, a assuré l’adjoint au maire Paul Meyer. Pour cette année, trois d’entre elles vont en bénéficier. Il s’agit d’Art puissance Art, qui va récupérer la cime du conifère pour en faire un sapin à part entière et l’exposera, en guest star, à Fées d’hiver, organisée à la Meinau. De l’association, Libre Objet, qui aide des personnes en difficulté d’insertion professionnelle et qui fabriquera à partir du tronc des objets imaginés par des artistes et qui seront proposés au marché off de Noël. Enfin, l’association Les jardins de la Montagne Verte pourra également profiter d’une partie du tronc. Les commerçants qui le désiraient ont pu également récupérer des branches pour la décoration de leurs vitrines.

Et ce jeudi, dès midi, les Strasbourgeois ont pu se faire plaisir. Une distribution gratuite de bouts de troncs (avec le dessin d’un troll) et de branches a été organisée place Kléber. L’opération a rencontré un vif succès et près de 200 personnes se sont ruées en quelques minutes sur les lots qui avaient été préparés à leur intention. Parmi eux, beaucoup de touristes également, heureux de ramener un « vrai souvenir » de Strasbourg. Toutes ces péripéties « sont un mal pour un bien finalement. C’est la magie de Noël », s’est réjoui l’adjoint au maire Alain Fontanel. Et rassurez-vous : le nouveau sapin qui sera mis en place ce dimanche sera fin prêt pour l’ouverture du marché de Noël le 24 novembre. Et finit les blagues de trolls, nous a-t-on assurés.