Strasbourg: Avant la venue de l'OM, le Racing surveille la revente des billets de matches à la Meinau

FOOTBALL En attendant d'ouvrir d'ici novembre sa propre plateforme de revente légale des billets à la Meinau, le Racing et certains de ses supporters restent vigilants sur la revente à des prix exorbitants en vue des gros matches...

Alexia Ighirri et Bruno Poussard

— 

Le Racing club de Strasbourg va ouvrir une plateforme de revente légale des billets de matches à la Meinau pour lutter contre les reventes (illégales) à des prix exorbitants en vue des gros affrontements à venir en Ligue 1.

Le Racing club de Strasbourg va ouvrir une plateforme de revente légale des billets de matches à la Meinau pour lutter contre les reventes (illégales) à des prix exorbitants en vue des gros affrontements à venir en Ligue 1. — AFP

Souvenez-vous, début mai, les billets pour le match de la montée en Ligue 1 du Racing s’arrachaient. Et se revendaient parfois au prix (trop) fort via les réseaux sociaux et sur d’autres portails sur Internet. Et ce malgré la législation interdisant la revente à des prix bénéficiaires et la spéculation des sites sur les places de spectacle.

>> A lire aussi : Strasbourg: Les billets pour le dernier match du Racing à domicile s’arrachent, les prix s’envolent, le club met en garde

Il fallait de nouveau s’y attendre avec les grosses affiches face à des mastodontes de Ligue 1 à la Meinau. La demande est forte, l’offre est faible, on ne vous refait pas un cours d’économie, hein ! Personne n’a d’ailleurs vraiment été très surpris : la revente en ligne de billets, à des prix parfois hallucinants, est doucement de retour. A commencer par la réception de l’OM dimanche, voire jusqu’à celle du PSG début décembre. Puisque la vente a déjà été ouverte pour une partie des abonnés du club.

Des signalements de supporters

Parce que ça l’« énerve », Guillaume en diffuse quelques-unes sur les réseaux sociaux. « T’as des gens qui sont vraiment supporters et qui rament pour acheter des billets, puis d’autres qui en achètent juste pour se faire du fric. Je trouve ça honteux ! »

De là à traquer les annonces les plus folles ? « En fait, je surveille sans surveiller. J’ai une recherche automatique sur Le Bon Coin ciblé sur les mots-clés “Racing Strasbourg” et “RC Strasbourg” pour voir régulièrement ce qui est mis en vente en lien avec le club. Du coup, quand je vois des annonces de billets, je jette un œil, surtout avant les gros matches ». Le jeune supporter strasbourgeois signale systématiquement, auprès du site, celles avec une grosse marge.

>> A lire aussi : Strasbourg: Ça sent les guichets fermés, les billets de 12 matches du Racing déjà disponibles pour la saison

Il partage les plus abusives sur son compte Twitter. « La plus folle était sur eBay ! Un mec avait mis aux enchères des billets pour le match de la montée l’an dernier, et des gens se sont amusés à faire monter les enchères, rigole-t-il. De mémoire, c’est monté à plus de 1000 euros ! Finalement le gars a retiré son annonce et a compris que ce qu’il faisait était interdit. »

>> Des billets de matches de Coupe d'Europe de 95-96 et 97-98 allant de 60 à 100 Francs à la Meinau ! 

En prévention, le Racing également en veille

Guillaume ne manque pas non plus de mettre le Racing club de Strasbourg en copie sur les réseaux sociaux : « Je veux surtout qu’ils soient au courant de ce genre de pratique. » Déjà vigilant sur les ventes au marché noir pour le dernier match de la saison en Ligue 2 en mai, la formation alsacienne l’est justement toujours pour tenter de l’éviter.

« Pour nous, c’est dur d’accepter que certains tentent de céder leurs places à quatre, cinq ou dix fois leur prix d’achat », insiste Clément Calvez, le responsable commercial. Entre prévention sur les risques encourus et signalement, également, des annonces frauduleuses sur Le Bon Coin, eBay ou ailleurs, Strasbourg reste donc en veille.

Néanmoins pas encore trop confronté à ce phénomène sur les premières rencontres de la saison (où la pénurie des billets n’a pas été atteinte trop tôt, à l’image de places pour la réception de Marseille encore disponibles), le Racing ne dispose pas d’autres « leviers » dans les mains, ainsi que l’ajoute Clément Calvez : « On n’a pas de pouvoir juridique. »

Une plateforme officielle lancée d’ici novembre

En revanche, le club alsacien a d’autres idées. Dans les cartons depuis un petit moment, une plateforme de revente ponctuelle et légale des billets (au prix d’achat, ou presque) sera bientôt intégrée à son site Internet. « Pour faciliter la revente officielle pour les personnes de bonne foi et celles qui ont des impératifs », justifie le responsable.

>> A lire aussi : Football: Dans un mois, la Ligue 1 découvrira le kop de Strasbourg et va chercher à le baptiser

D’ores et déjà en développement du côté du prestataire du club, elle devrait voir le jour d’ici la fin du mois du novembre au plus tard. Et donc avant la réception du PSG, prévue le week-end du 2-3 décembre et jugée la plus à risques de ce point de vue. La rançon du succès, en somme.